Rp-Horde Kirin Tor

Vivez et partagez les aventures de la Horde du serveur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Explosion à Lune d'Argent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khardis

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 30/03/2009

MessageSujet: Explosion à Lune d'Argent.   Jeu 9 Avr - 17:05

" Aller...ce sera tout pour aujourd'hui."

Celana leva les yeux au ciel. Les étoiles brillaient d'un éclat particulier ce soir, mais une chose était sure, il était déjà bien tard. La petite marchande d'arcs rassembla ses marchandises, prenant bien soin de séparer les flèches grossières des flèches pointues. C'était sa manie, son côté "perfectionniste". Après avoir tout ranger dans sa petite roulotte, elle se retourna en pestant, à la recherche de la clé du cadenas.

Quand tout à coup...le sol se mit à trembler. Un bruit sourd, qui semblait provenir des profondeurs, retentit dans la place des Pérégrins. Elle vacilla, et avant même qu'elle eut le temps d'identifier quoique ce soit, déjà une petite troupe de gardes passa en courant devant elle, suivit rapidement par quelques chevaliers de sang. Ils s'engouffrèrent dans le souterrain qui menait à l'ancienne prison du Naaru Mu'ru. Ce souterrain était encore occupé parfois par des gens qu'elle avait toujours trouvé louches. Mais elle n'avait jamais cherché à savoir ce qu'il s'y passait. Lorsque quelques curieux passèrent à leur tour devant elle, attirés par le bruit, elle décida de les suivre, et d'entrer à son tour dans le souterrain.
Le couloir n'était pas aussi obscure qu'elle aurait pu le croire. Le long des murs pourpre, des braseros propageaient leur douce lumière.
Elle s'approcha...

Un brouhaha de voix semblait provenir du fond du couloir. Elle comprit immédiatement ce qu'avait été le bruit sourd et le tremblement de tout à l'heure. Un épais nuage de poussière avait envahi le couloir. Les gardes étaient en train de déblayer à la hâte un monticule de gravas. Visiblement une explosion avait fait s'effondrer une partie du plafond. Elle jugea préférable de se tenir à bonne distance, pour ne pas gêner. A côté d'elle, d'autres curieux se contentaient de regarder. Les chevaliers de sang commandaient les opérations.

"Bon sang ! Mais il y'a des gens là dedans !", s'écria l'un d'eux.

Celana sursauta. Dans la pénombre du couloir pourtant, une chevelure rousse attira son regard. Elle reconnu immédiatement là l'une de ses clientes potentielles. Elle portait un arc, une chasseresse. Sa silhouette ne pouvait pas la tromper, Celana savait reconnaitre une chasseresse lorsqu'elle en voyait une. La rouquine regardait les gardes travailler à dégager l'entrée de la salle. Elle semblait sereine, pas inquiète du tout. Celana l'admira pour cela. Elle la fixa longuement, détaillant le moindre de ses mouvements. La chasseresse s'avança, se faufilant par un petit espace dégagé, pour rejoindre les personnes de l'autre côtés des gravas, malgré l'interdiction que lui lançait un Chevalier de Sang.

Celana frissonna. Elle avait reconnu dans la pénombre la lueur bleuté d'un marcheur du vide. Ses créatures ne lui faisait pas particulièrement peur, mais elle la mettait tout de même mal à l'aise. Elle frissonna à nouveau en réalisant qu'il n'y en avait pas un, mais deux. Les démons semblaient aider à dégager la voie de l'autre côté. Celana devina que parmi les "prisonniers" se trouvait au moins deux démonistes.

Enfin, les "victimes" s'extirpèrent de la salle. La chasseresse passa devant elle, suivit des deux démonistes dont elle avait supposé la présence, ainsi que d'un chevalier de la mort, qu'elle connaissait de vue. Il fallut agrandir le passage de gravas pour permettre à un tauren de sortir à son tour. Décidément il y avait du monde dans le souterrain ce soir là, se dit-elle...

Les rescapés ne semblaient pas gênés le moins du monde par l'agitation autour d'eux. Les gardes et les chevaliers de sang ne jugèrent pas utile de s'occuper d'eux. Non, ce qui les préoccupaient surtout, c'était la fragilité du plafond, et le temps qu'il faudrait pour réparer. L'odeur de poudre dans l'air ne laissait pas de toute. C'était bien une explosion qui avait provoqué les dégâts.

Mais déjà la Garde les poussaient tous dehors.
Celana aurait voulu savoir ce qu'il s'était passé, mais elle du obtempérer.

En rentrant chez elle, elle se posait des questions... Les autorités allaient sans doute tirer cette affaire au claire, et on découvrirait ce qui avait pu se passer. Elle s'apprêtait à ouvrir la porte de sa modeste maison, quand un éclair de panique lui traversa l'esprit. Avec tout ça elle n'avait pas fermé sa boutique. Elle fit demi tour en courant. La ville était sécurisée mais Celana ne pouvait dormir en sachant que ses marchandises n'étaient pas scellées.

Elle arriva essoufflée devant la roulotte, et sourit. Tout semblait aller, ce qui n'avait rien de surprenant... Elle ferma le cadenas, et le tapote gentiment, rassurée. Le bruit d'un coup de feu la fit tressaillir. Son regard se posa directement sur l'entrée du souterrain. Ça provenait encore de là bas...mais cette fois ci personne n'y alla. Sa curiosité lui dictait d'aller voir, mais sa raison la convainc de ne pas s'en mêler.

Le regard fixé sur le plafond de sa chambre, elle repensa aux événements de la soirée.

Un coup de feu...les arcs étaient pourtant si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khalys/Capricya

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 08/04/2009

MessageSujet: Re: Explosion à Lune d'Argent.   Sam 11 Avr - 17:47

Adossée négligemment au chambranle de l’arcade, la jeune elfe suivait la conversation d’un air distant. Sa main caressait machinalement l’encolure de son félin tandis que son regard passait d’un interlocuteur à l’autre.
Le cartomancien l’intriguait, son odorat surdéveloppé sentait la Mort tapie en lui malgré les battements réguliers de son cœur. Le regard de l’elfe virait parfois, s’illuminant d’une étrange lueur à la frontière entre l’exaltation et la folie. Il parlait d’une voix neutre et calme qui lui conférait un aspect imperturbable.
Imperturbable, ce qualificatif ne pouvait, en revanche, pas s’appliquer à la magnifique elfe brune qui se tenait non loin de lui. Capricya sentait d’ici, la colère qui bouillonnait dans sa voix, exacerbant le parfum de corruption puissante qui émanait d’elle.
Elle tenait tête à un immense Tauren, ce qui n’était pas une mince affaire. Ce dernier était particulièrement imposant, même pour un membre de sa race. Le contraste avec sa voix profonde et douce faisait sourire la jeune chasseresse.
Elle l’avait rencontré quelques heures plus tôt alors qu’elle prenait son bain rituel du soir dans un étang non loin de la cité. Il était apparut sous la forme d’un magnifique lion, trahissant son affinité avec la Terre Mère.
Elle l’avait ensuite suivit alors qu’il essayait de porter secours à une jeune elfe. Elle avait comme lui ressentit la douleur de la Terre Mère au moment où la jeune personne avait été blessée. Toute la zone de l’incident était corrompue. Elle avait regardé le Tauren incanter et restaurer la Terre et la vie à cet endroit.
Le druide lui était d’emblé sympathique, peut être parce qu’il lui rappelait ses frères qui commençaient à lui manquer cruellement.
Capricya laissa échapper un soupir nostalgique en remettant une petite mèche de cheveux derrière son oreille. Une année…une longue année à passer dans cette ville rigide et glacée, loin de sa famille et de ses chères plaines de Mulgore. Imprégnation…c’est le terme qu’avait employé son père. Pff…Elle secoua doucement la tête en reposant son regard sur la puissante démoniste, elle la détailla, s’arrêtant sur la qualité de ses vêtements, la finesse de ses mains, son allure fière et son air hautain…une Elfe de sang dans toute sa splendeur.
Son regard glissa de nouveau sur le druide, il avait été la première personne à ne pas la contredire quand elle lui avait annoncé être une taurène.
En général cette révélation donnait lieu à une longue polémique qui, aujourd’hui, amusait particulièrement Capricya, ce qui était loin d’être le cas quand elle était enfant. Physiquement la jeune chasseresse était une elfe de sang, mais la parenté avec cette race se bornait à ça. Elle n’avait peut être ni cornes ni sabots mais elle était Taurène et fière de l’être.
Une autre personne se tenait en retrait, une petite elfe rousse qui, elle aussi, dégageait des relents de corruption mal contrôlés cette fois. La chasseresse inclina doucement la tête sur le côté en l’observant. Elle semblait jeune et timide, une apprentie probablement.
Soudain une petite mèche de cheveux voleta sur sa joue, les poils se dressèrent sur sa nuque mettant aussitôt ses sens en alerte. Elle se redressa lentement à l’affût du moindre signe. Ses narines commencèrent à frémir recherchant la moindre odeur insolite, le moindre bruissement d’air. Ses yeux vert sombre scrutaient la moindre parcelle de pénombre à la recherche d’un élément incongru… Mais rien…à croire qu’elle avait rêvé. Elle plissa les yeux et resta en alerte perdant le fil de la conversation. Une agressivité latente sourdait l’air ambiant, le ton semblait monter.

- « Il y a trop de monde ici, cela met en péril le Karma de la pièce » dit le cartomancien.

Capricya ne se sentait pas forcément à sa place ici, elle décida qu’il était temps de prendre congé. Elle salua les personnes présentes puis tourna les talons sans autre forme de cérémonie.
Elle longea tranquillement la galerie qui la ramènerait à la surface, devant le Sanctum des chevaliers de Sang, suivie de près par Dhaalys, son félin. Elle sourit à la petite marchande d’arcs qui avait sa roulotte non loin de là. Elle rangeait soigneusement son matériel, triant ses flèches que les clients éventuels avaient dérangé. Elle sentit un rayon de Lune se poser sur sa nuque et sourit. Malgré l’absence de fantaisie dans la cité, la Terre Mère lui faisait sentir sa présence, elle soupira d’aise, rassurée.
Son regard croisa alors celui d’un garde en faction devant la porte des Chevaliers de Sang, elle leva un sourcil et lui sourit. Il semblait l’observer depuis un moment déjà. Capricya aimait regarder les gardes, contre toute attente, elle appréciait leurs carrures imposantes, leur maintient parfait et leur allure digne que rehaussaient leurs armures rutilantes. Elle croisa les mains dans son dos d’un air espiègle. Elle engagea la conversation sur la douceur de la soirée, riant intérieurement comme le garde la dévorait des yeux. Rah les hommes…
- «Vous êtes nouvelles en ville n’est ce pas ? »
- « Hum, on ne peut rien vous cacher à vous » Capricya sourit. « Je suis taurène et je viens pour en apprendre plus sur la civilisation Sin Dorei. »
Comme elle l’avait prévu le garde explosa de rire, elle le toisa froidement, lui faisant perdre de sa superbe. Son rire s’éteint lentement au fur et à mesure qu’il réalisait qu’elle était sérieuse. Il la regarda de haut en bas en fronçant les sourcils, Capricya croisa les bras un sourcil levé.
- « Je suis désolé » dit il « mais j’ai du mal à vous croire. »
- « je sais…tout le monde me dis ça » Elle haussa les épaules d’un geste théâtral.

Une fois remis de sa surprise le garde prolongea la conversation, attirant l’attention de la jeune chasseresse sur une maille abîmée de sa cuirasse. Il lui fit remarquer que cela pourrait être dangereux pour elle et lui proposa de réparer la maille défectueuse une fois son service terminé. Capricya n’était pas née de la dernière averse, elle savait parfaitement que ce qui intéressait le garde ce n’était pas la cuirasse mais ce qu’il y avait dessous. Il approchait lentement la main de la maille quand la déflagration retentit, le sol de l’entrée du Sanctum se mit a trembler, une longue fissure se propagea sur le mur. Capricya sursauta, levant instinctivement ses bras au dessus de sa tête pour se protéger, cherchant d’où venait le bruit. Le garde se jeta sur elle dans l’intention de la protéger, Capricya leva les yeux au ciel d’un air exaspéré et le repoussa vivement.
- « Peut être devrions nous aller voir, vous ne croyez pas ? Je n’ai rien d’une Damoiselle en détresse. »
- « Euh…oui… »
D’autres gardes commencèrent à affluer vers l’entrée de la galerie, Capricya suivit le groupe à l’intérieur.
L’arcade contre laquelle elle était appuyée quelques minutes plus tôt était effondrée, bloquant l’accès à la salle souterraine. La jeune chasseresse regarda un moment les gardes s’affairer pour dégager l’entrée et permettre aux personnes bloquées de sortir. D’après ce qu’elle comprenait de ce qui se disait là bas, il y avait un blessé. N’y tenant plus elle se faufila entre les gardes et escalada les gravas jusqu’au petit espace dégagé jusqu’à présent. Capricya se glissa entre le plafond et le tas de débris, se tortillant pour passer de l’autre côté. Elle jura violemment comme elle restait coincée. Elle se tortilla de plus belle ignorant les rires des gardes de l’autre côté du mur et fini par passer, basculant d’un coup dans la pièce. Elle se retrouva sur son séant dans un bruit sourd.

- « aie ! »
Levant les yeux elle avisa deux énormes démons bleus qui s’activaient à déblayer l’entrée de ce côté. Capricya se releva, époussetant son pantalon d’un geste dégagé, elle regarda les gens autour d’elle, le cartomancien était à terre, blessé, le druide le soignait et les deux démonistes se tenaient en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olys



Masculin Nombre de messages : 7
Age : 39
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 14/04/2009

MessageSujet: Re: Explosion à Lune d'Argent.   Mar 14 Avr - 12:04

Je ne connais aucune fatigue, et mes sabot me conduisent la au bord de se calme étang a la sortie de lune d’argent. Dans l’eau, une elfe nue comme un ver enfin presque… Deux tiges d’aubépine tressée soigneusement, entourée d’un crin de lynx et attaché a une ceinture rituel viennent paré la nudité de la petite dame sans fourrure.
Nullement apeurée, elle sort de l’eau posant sur moi un regard curieux, et la conversation débute, je me retrouve non sans surprise à parler avec une sœur, ce que l’aubépine m’avait déjà dit, m’est confirmé par ses paroles.

« Je suis Capricya crin tranchant, une tauren… »

Il ne m’en faut pas plus, a mes yeux tout a été dit, la terre mère, me le confirme, cette elfe est une femme de ma race, singulière peut être, mais c’est une sœur. La brise amène soudain a mes narines une odeur légère de corruption, je regarde avec ma nouvelle sœur au bat du rocher pour voir deux femme, pratiquant divers, rituels profanes à mes yeux.
Sans un bruit nous déboulons l’amas rocheux pour nous retrouver face a un triste spectacle, baignant dans son sang arranger en rond cabalistique pour la forme git, un frère lynx. Une femme elfe au cheveux couleur feu a une main blessée et l’autre, une elfe au cheveux couleur corbeau, bois une potion devant moi se volatilisant, image et odeur en même temps.

La femme a la chevelure flamboyante, ne désire pas répondre à mes questions sur la corruption qui a eu lieu ici. Et à mon grand désarroi elle s’en va, une pluie de feu s’abat sur la zone ou elle se trouvait 10 secondes encore avant.

Nous passons, du temps a restauré la terre mère, et ce n’est qu’après avoir fait communion avec elle, la régénérant peu à peu que nous pouvons, ma nouvelle sœur et moi suivre la piste de cette femme. Reprenant ma forme de Lion, il m’est aisé de pisté cette sorcière, est mes pas(ttes) me conduisent dans un tipi très étrange. Ma sœur a décidée de resté dehors, parlant a un elfe en armure le désignant comme brave défenseur de la tribu. Derrière un rideau de soie s’ouvre un nouveau monde, emplis de coussins de volutes de fumées étrange et de demis mots. Au centre de ce tipi trône en armure, un elfe masqué au regard singulier, le même regard que les renard on parfois quand la maladie guette.

L’homme parle me questionne sur la raison de ma visite. Je suis la pour trouver des réponses, il ne le comprend pas, ma truffes a guider mes pas(ttes) suivant les deux femmes corrompues, pour les questionnée sur le pourquoi, sur le comment…
L’homme dit des paroles que je ne comprends pas, c’est bien de l’orc, mais le sens m’échappe. Je m’assois attendant, que les deux femmes désirent me répondre. Mais l’homme aux yeux déments aproches de moi une faux a la main semblant menacer mon intégrité.

« Nous sommes dans le sanctuaires du silence, et vous troublez l’ambiance ».

Je ne sais pas trop comment réagir. Est-ce que cela est un test, une menace ? Dois-je d’un coup de pattes le désarmer ? Je m’interroge… Mais la réponse ne viens pas, et l’homme me lance un étrange balle métallique, je l’évite de justesse. Et la c’est le chaos, une trempette était enfermée dans cette balle, le tonnerre s’en échappe ainsi que le feu de la foudre, un BOUM fait tremble le tipi et l’entrée s’écroule, la poussière envahis l’atmosphère. Homme renard est blessé, et sorcière aux cheveux corbeaux crie et hurle sur moi. Je respire, un grand coup j’entends mon cœur se calmé, l’heure n’est pas à la haine, mais au soin, homme renard est à terre, et je dois maintenant le soigné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Explosion à Lune d'Argent.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Explosion à Lune d'Argent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lieu de Lune d'Argent
» Lune d'argent!!! presque!!!
» Statues devant Lune-d'argent
» Elfes de sang de Lune d'Argent...
» Des Haut-Elfes à Lune-d'argent ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp-Horde Kirin Tor :: Récits et aventures-
Sauter vers: