Rp-Horde Kirin Tor

Vivez et partagez les aventures de la Horde du serveur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Embuche a Orneval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bramarh

avatar

Masculin Nombre de messages : 16
Age : 25
Date d'inscription : 01/09/2009

MessageSujet: Embuche a Orneval   Dim 19 Sep - 15:40

Ils avaient traversé Orneval.
Le convois de Bois en partance de Kargathia était formé de Deux kodos. Un seul s'en était sortis. C'était une perte énorme.
Le chef avait fait envoyer des grunts pour protéger le chargement, mais à leur arrivée, ne subsistait que le kodo criblé de flèches.
Ca n'avait pas été chose facile. Les elfes de la nuit les avaient repérés dés leur sortie du camp de Bûcherons. Elles n'avaient aucun mérite, Lokna braillait comme une truie que l'on va égorger, et les kodos avaient le pas lourd. On les entendait à des lieux à la Ronde. Le chef montait le kodo de tête, sur l'autre était sellé Lokna la brailleuse. Le groupe progressait en formation resserrée, Ulytau le péon-guerrier devant, Ri'mig l'apprenti et sa maîtresse vaudou Aphra sur les flancs, Agalloch sans Barnabus (étrange...) aux arrières, et Xo'rac, le chaman amnésique entre les deux kodos, dispançant ses soins.
Ulytau mennait la marche, étant un ancien péon, il avait l'habitude des kodos. Il semblait nerveux cependant, tout comme les deux bêtes de bat. Tous comprirent vite pourquoi.
Au premer pont franchis, des archères elfe de la nuit firent pleuvoir un déluge de flèhes sur le convois. Tous se mirent à l'abris comme ils le purent. Aphra et Ri'mig envoyèrent leur magie vaudou en direction des fourés,mais sans grand succés.
Le chef reçu plusieurs flèches, mais elles se brisèrent sur son armure. Son kodo semblait épargné par le déluge, et pour cause.
Leur cible semblait être la bête de derrière,montée par Lokna. Cette dernière avait sortis son bouclier et se protégeait du mieux qu'elle le pouvait,plusieurs flèches se plantant dans ses flancs. Soudain, deux silhouettes armées surgirent des fourrés pour foncer sur le kodo malmené. Ulytau tenta de les intercepter, les autres étant trop occupés à éviter les flèches.
Il réussit a en repousser une,mais la seconde entaillait alors les flancs de l'animal, le laissant exsangue. Il s'effondra au bout de quelques minutes et Lokna fut projettée au sol.
Les sentinelles se replièrent, laissant au groupe un instant de répis.
Tous étaient blessés,mais les soins du chaman les tenait en état de se battre.
Il n'était pas aussi doué que Maluchka, cependant.
Le groupe constata que le kodo au sol avait cessé de respirer. Ils se remirent en route, se jurant que le seul restant arriverait a destination. Ils étaient remonté a bloc.
Ils avaient changé de position. Ulytau et Lokna formaient la tête de la file, les deux trolls vaudous protégeaient toujours un côté et Xo'rac prêtait main-forte a Agalloch sur les arrières.
Le groupe avança de nouveau,et arriva aux abords de la tour avancée du poste de Bois-brisé.
Là, Ri'mig se détacha du groupe qui fit une halte pour aller indiquer l'emplacement du kodo tombé aux grunts, afin qu'ils récupèrent la précieuse cargaison de celui-ci.
Ils continuèrent leur chemin, une fois le message transmis.
Le croisement pour la route des Tarides était en vu. Mais les sentinelles les attendaient sur le passage. Seulement là, ils étaient prêt à les recevoir et le terrain était à découvert. Agalloch se mit en position décochant ses flèches une à une contre les archères adverses et les deux guerriers de tête chargèrent une guerrière elfe qui foncait sur le chef et sa monture.
Xo'rac était à l'affut ses totems prêt à l'usage et Ri'mig faisait des prouesses, lui qui d'habitude était malhabille de ses sorts. Aphra, toujours égale à elle-même envoyait bouler les elfes a coup de boule de feu et de javelots de glace. Les femmes elfes luttèrent longuement, mais l'une d'elle fut grièvement blessée, et elles laissèrent tomber le groupe pour mettre leur soeur en sécurité.
Le groupe était victorieux. Et cela se fit entendre. Ulytau, Lokna et Agalloch lançèrent des acclamations au nom de la Horde et de la victoire. Le chef continuait de les houspiller pour les faire taire et les remettre dans le rang. Il remotiva la troupe qui repartit de plus belle.
Mais cela fut de courte durée.
Le kodo se stopa brusquement au milieu de la route, et refusa d'avancer, pris de panique.
Il scrutait les arbres autour de lui et piétinait frénétiquement. Il avait perdu une quantité de sang minime, malgrés la rudesse des assauts.
Le guerrier-péon s'évertuait à vouloir le faire avancer, mais la bête campait sur ses potisition.
Aphra intervint, d'un coup de javelot de glace dans le derrière de l'animal, elle le remit en route, en disant que c'est ce qui se faisait dans sa tribu, quand un guerrier refusait d'aller au combat, mais avec quelque chose de moins doux.
Personne ne voulu la questionner d'avantage sur ces pratiques. Pas même le chef.
A l'approche d'un camp elfe, tous se turent,espérant passer sans encombre. Ils progressaient dans une clairière et la frontière n'était plus qu'a quelques minutes, ce n'était pas le moment de flancher.
Ce n'était sans compter sur la hargne des sentinelles qui revinrent de nouveau à la charge.
Elle comptait bien se venger de leur soeur tombée mais elle ne bénéficiait plus de l'effet de surprise, et leur attaque semblait moins bien organisée que les deux précédentes. Le combat fut long et difficile, le chef manqua de tomber de son kodo, mais réussit à garder l'équilibre, tout en lançant des volées d'ordres pour ses soldats au combat, par dessus le tumulte et le fracas des armes.
Les elfes se replièrent vers leur camp, et la caravane se remit en route.
En vue du rempart Mor'shan, le kodo s'emballa et chargea en direction de la pallisade, s'écrasant contre celle-ci et manquant d'envoyer Bramarh se fracasser le crâne contre les pilliers de bois. Apparement, il commença à tourner dendrophobe.
Ulytau et Agalloch accoururent pour aider leur chef à mettre pied à terre. Celui-ci semblait secoué. Ils le trainèrent à l'intérieur du camp, pendant que des grunts s'occupaient de calmer le kodo en colère. Une fois ses esprits retrouvé, ils allèrent, lui et son escorte en direction de la Croisée, faire savoir que le chargement de bois était finalement arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Embuche a Orneval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Embuche a Orneval. (Résumé de l'event côté Horde)
» [Affiche] : Attaques sur le front d'Orneval !
» [Affiches] Orneval a besoin de vous
» changement a cataclysme...
» [Uniforme] Plaque, niveau "BC"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp-Horde Kirin Tor :: Rp Horde Kirin Tor :: L'arène-
Sauter vers: