Rp-Horde Kirin Tor

Vivez et partagez les aventures de la Horde du serveur Kirin Tor
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [ Histoire ] Les Orcs.

Aller en bas 
AuteurMessage
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:29

Les orcs sont peut-être la race la plus nombreuse d'Azeroth, si l'on excepte les gobelins. Fiers de leur culture ancestrale redécouverte depuis quelques années, le cœur de leur puissante nation se situe sur la côté est de Kalimdor, dans les terres rouges et arides de Durotar. Ossature et base de la Horde, ils sont la race emblématique de cette faction, ainsi que ses fondateurs. Sous le commandement du Chef de Guerre Thrall, les enfants de Draenor se sont taillés une place solide en ce monde.
Bien que brutaux au combat, les orcs se battent avec une grâce animale et une passion brutale qui égalisent la plus fine escrime d’un noble elfe. Pour un orc, la qualité guerrière apporte un grand honneur. C’est le concept d’honneur personnel qui imprègne la société orc, un concept qui a rendu la race plus cohésive et plus qu’une simple menace pour leurs adversaires de l’Alliance.
Le concept d’honneur occupe tous les échelons de la société orc. Le nom même d’un orc n’est que temporaire jusqu’à ce qu’il ait accompli les rites de passage. Une fois qu’un orc a apporté l’honneur sur son nom et sur le nom de son clan, les anciens lui donnent un second nom basé sur ses actes. Pour un orc, l’honneur est aussi important que son clan, et la plupart mourraient pour défendre le nom de son clan ou sa propre réputation. C’est un nouveau développement pour les orcs ; autrefois, quand ils étaient manipulés par les forces corrompues de la Légion Ardente, les orcs étaient une force bestiale, à peine contrôlée par la magie démoniaque.

Apparence :
Les orcs mâles sont des créatures massives à l’apparence brutale. Pesant entre 250 et 300 livres (115 et 135 kg) et mesurant entre 6 et 7 pieds (1m80 et 2m10), ils ne sont pas une petite race. Même les femmes orcs ont tendance à n’avoir environ qu’un demi pied de moins que la plupart des hommes (et certaines d’entre elles sont égales en stature à leurs pendants masculins), avec des épaules larges et un corps musclé et puissant.
Les orcs ont tendance à avoir des cheveux et une barbe hirsute, souvent de couleur noire ou brune. Leur peau varie du vert clair à un sombre olive terne. Les yeux ont des couleurs allant du rouge au bleu pâle. Les orcs ont de large nez plats, des dents semblables à des défenses jaillissant de leur mâchoire inférieure (et parfois de leur mâchoire supérieure), et des oreilles larges et pointues, Ils favorisent les habits de cuir, et s’arment et s’équipent avec un arsenal varié.

Les Orcs célèbre

Gul'dan

Gul’dan – sorcier du Cercle du Dedans et Anéantisseur de rêves – non content d’orchestrer les méfaits de la Horde, présidait également le mystérieux Conseil des Ombres.

Ancien disciple de Ner'zhul, il fut initié à la science des arcanes par le démon Kil'jaeden : il fut sans doute le plus puissant des sorciers qui aient jamais évolué dans notre sphère temporelle. Il était obsédé par l’idée de retrouver le légendaire Tombeau de Sargeras. Il pensait, en effet, qu’en déchiffrant les inscriptions gravées il y a bien longtemps sur ce sépulcre par le Seigneur des Démons, il détiendrait pour l’éternité les pouvoirs suprêmes. Sa magie occulte a fourni à la Horde de bien étranges serviteurs. Nécrolytes, Ogremagies et Chevaliers de la Mort sont en effet issus de sa collaboration avec les forces de l’au-delà. C’est Gul’dan qui a rallié les clans et a ainsi donné naissance à la Horde dirigée tout d’abord par Blackhand, totalement soumis au sorcier, puis par Doomhammer, qui lui était moins dupe. Evincé quelques temps du pouvoir, Gul’dan, grâce à son clan et au fidèle Cho'gall, parvint tout de même à retrouver le légendaire tombeau sur les îles brisées. Mais malheureusement pour lui, en place et lieu d’y trouver de fantastiques pouvoirs, c’est la mort qui l’accueillit, sous les traits grimaçants de Sargeras.

Garona
Garona la demie-orque se mit au service de Gul'dan et entra au Conseil des Ombres, où ses compétences d'interprète et ses connaissances furent grandement appréciées. Espionne et assassine personnelle de Gul'dan qui la considérait comme sa fille, Garona est responsable de la mort du roi Llane et de la destruction de l'abbaye de Comté-du-nord. Lorsque Gul'dan sombra dans le coma à cause de la mort de Medivh, la demie-orque fut capturée par les agents de Doomhammer, qui voulait connaître tous les secrets du Conseil des Ombres, et torturée. On sait qu'elle réussit à s'échapper, mais nul ne sait ce qu'elle est devenue.

Ner'zhul


Ner'zhul l'Ancien fut l'un des Chamans les plus puissants et maléfiques de Draenor, et tuteur de Gul'dan. Choisi par Kil'Jaeden pour amener son peuple, les Orcs, vers leur destinée en tant que serviteurs assoifés de sang de la Légion Ardente, Ner'zhul n'hésita pas longtemps face aux promesses de pouvoir et d'immortalité de l'Eredar. Pourtant, Kil'Jaeden comprit peu après que Ner'zhul n'avait pas l'intention d'honorer le pacte, et Ner'zhul avait réalisé qu'il était en train de damner son peuple et lui-même en rejoignant les rangs des Démons.

Ner'zhul repoussa donc l'offre de Kil'Jaeden, ce qui mit le Sorcier Eredar dans une rage folle, mais le Chaman fut dévasté d'apprendre que c'est son jeune et brillant protégé Gul'dan qui avait été choisi à sa place pour manipuler les Orcs. Ce dernier ne réussit sa mission que trop bien. Ner'zhul se retira et accéda bientôt au rang de Chef de Guerre de la Horde de Draenor, menant les Clans d'une main de fer dans chaque bataille. Mais lorsque le Clan Bleeding Hollow rapporta ses lourdes pertes, Ner'zhul se vit contrait de modifier ses projets.

Kilrogg Oeil-Mort

Kilrogg Œil-Mort (Deadeye) menait l'un des plus grands et puissants Clans Orc, mais des années de guerre civile sur Draenor après le génocide des Draeneis ont fortement réduit son nombre. Le clan de Kilrogg, les Bleeding Hollow, était loyal au Clan Blackrock et fut choisi parmi les clans qui traverseraient le Portail Démoniaque. Passé sur Azeroth, Kilrogg mena l'attaque contre Hurlevent aux côtés de l'Ogre-Mage Cho'gall.

L'attaque fut un désastre pour les orcs, et Oeil-Mort accusa aussitôt l'incompétence de Cho'gall. Mais avant que les orcs ne sombrent une fois encore dans une guerre de clans, Blackhand apparut et apaisa les tensions. Il rassembla tous les clans orcs en une seule armée: la Horde, et en devint le Chef de Guerre.

Kilrogg servis loyallement Blackhand lors de la Première Guerre, et encore plus Doomhammer lors de la seconde. Oeil-Mort amena les Bleeding Hollow jusqu'à Khaz Modan, la région des nains et des gnomes, et commença à surveiller et protéger les opérations de minage là-bas. Le clan fut repoussé par les forces de l'Alliance à la fin sanglante de la guerre, mais Oeil-Mort et son clan parvinrent à fuir avant d'être capturés. Dans les années suivant la fin de la guerre, les éclaireurs d'Alleria furent chargés de pourchasser et d'éradiquer les Bleeding Hollow, l'un des derniers clans orc en liberté.

Oeil-Mort savait qu'il ne valait mieux pas rester sur Azeroth, et força la forteresse de Rempart-du-Néant et le passage vers le Portail Démoniaque et retourna sur Draenor.

Sur le planète des orcs, Kilrogg et son clan furent traités en héros, et Oeil-Mort dit à Ner'zhul tout ce qu'il savait sur les terres d'Azeroth, mettant son clan sous la volonté de Ner'zhul comme remerciement pour les avoir autorisés à revenir sur Draenor. Les alliés Gobelins, Trolls, Dragons, et Chevaliers de la Mort furent partagés entre les autres clans.

Kilrogg assista avec intelligence Ner'zhul pour récupérer les artéfacts dont il avait besoin pour ses sombres plans. Mais lorsque ces plans arrivèrent à fructification et que le monde allait être détruit, Kilrogg et Hellscream, enfoncèrent les lignes de l'Alliance et se sauvèrent de Draenor en passant pour la dernière fois le Portail Démoniaque. Et même avec les plus grands efforts du vieux chef, Kilrogg et le clan Bleeding Hollow furent capturés dès leur entrée sur Azeroth et placés dans des camps d'internement.

On ne sait pas ce qu'il arriva ensuite à Kilrogg Oeil-Mort, mais il est probablement mort dans les camps d'internement. On sait qu'il a un fils, Jorin Œil-Mort, en Outreterre avec les Mag'har. On ne sait cependant pas comment il a pu échapper à (ou se libérer de) la corruption qui consumait son père.

Main-noire

Main-noire (ang:Blackhand), dit "le Destructeur", était le chef du puissant Clan Rochenoire. Il figurait parmi les plus brillants tacticiens de la Horde, mais sa soif de pouvoir en fit un parfait pion pour Gul'dan. Main-noire était déjà craint et respecté pour son règne de fer sur le Clan Blackrock, et c'est sans difficulté que Gul'dan causa l'ascension de Main-noire au rang de Chef de Guerre de la Horde, grâce à l'influence grandissante du Conseil des Ombres lors de l'invasion d'Azeroth.

Main-noire mena la Horde à de nombreuses victoires contre les faibles forces Humaines d'Azeroth. Mais tandis que les Orcs repoussaient les armées des Humains vers Hurlevent, Medivh fut tué au combat et Gul'dan tomba dans un profond coma.

Perdu sans les pouvoir et les conseils du sorcier Gul'dan, Main-noire tomba dans un piège tendu par le plus fort et le plus respecté de ces généraux : Orgrim Doomhammer. Officiellement, Doomhammer justifia son acte en accusant le Destructeur de n'avoir pas été à la hauteur de sa tâche et appuya ces affirmations sur de faux témoignages qu'il avait orchestrés. Officieusement, c'était pour punir Main-noire d'avoir vendu la Horde au Conseil des Ombres.

Rend Blackhand

Fils de l'ancien Chef de Guerre de la Horde, Blackhand le Destructeur, Rend Main-noire (eng:Rend Blackhand) estime être l'héritier légitime de la fonction de Chef de Guerre et tente donc de renverser Thrall, le sage et puissant Chaman qui dirige actuellement la Horde depuis Orgrimmar. Après plusieurs tentatives infructueuses avec son Clan Blackrock, Rend décida de s'associer avec le Seigneur Victor Nefarius, forme humaine de Nefarian le puissant Dragon Noir, fils de Aile de mort.

Grâce aux efforts combinés des Orcs du Clan Blackrock et des troupes draconiques de Nefarian envoyées pour capturer des spécimens de Dragons appartenant aux autres Vols, les premiers Dragons chromatiques furent créés. Rend sert loyalement Victor Nefarius, notamment dans l'arène du Pic de Blackrock où Rend chevauche son Drake Chromatique personnel, Gyth. Même sans son Drake, Rend est un adversaire féroce et puissant, qui manie la halebarde avec une habileté peu commune. Il est à noter que Thrall à mis à prix la tête de Rend Main-noire, et que tout serviteur de la Horde sera récompensé pour ramener celle-ci à Orgrimmar.

La Horde qu'il dirige aujourd'hui se nomme la Horde Noire. ( Cependant on raconte qu'il aurait était vaincus et que Garzhul Telpérïen lui aurait volé son oeil )


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 19:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:29

Orgrim Marteau-du-destin

Orgrim Marteau-du-destin (Orgrim Doomhammer) tenait son nom du légendaire marteau magique qu'il possédait, le Marteau-du-destin (Doom Hammer).

Orgrim succéda a Blackhand comme chef de guerre de la horde des orcs.

Ancien chef du Clan Rochenoire, mais aussi un des plus grand Chef de Guerre de la Horde, Orgrim Marteau-du-destin était respecté de tous, même des Humains...

Lorsque que Gul'dan fut affaibli par la mort de Medivh pendant la première guerre, Orgrim en profita pour prendre sa place en tant que Chef de Guerre de la Horde. Ainsi, il mena l'assaut final contre Hurlevent et après avoir torturé Garona, il en profita pour démanteler le Conseil des Ombres, qui régissait secrètement la Horde. Mais il garda Gul'dan en vie pour que celui-ci puisse lui créer une armée de Chevaliers de la Mort.

Mais lors de la Seconde Guerre, alors que la Horde allait écraser l'Alliance, Gul'dan trahi Marteau-du-destin en emmenant avec lui les clans Stormreaver et Marteau du Crépuscule sur les îles brisées dans le but de trouver la tombe de Sargeras. Les traîtres furent exécutés, mais cela permit à l'Alliance de rassembler ses forces. Les forces humaines, menées par le paladin Anduin Lothar, tentèrent une action désespérée : le siège de la citadelle du Pic Blackrock. Marteau-du-destin et Lothar s'affrontèrent dans un combat de titans qui les laissa l'un et l'autre blessés et exsangues. Marteau-du-destin parvint à vaincre Lothar, mais c'est la mort de ce dernier qui donna une fureur telle aux troupes Humaines qu'elle précipita la chute de la citadelle.

Les troupes de Marteau-du-destin furent capturées puis enfermées dans des camps d'internement, mais Orgrim réussit à s'en évader. Rejoint par Thrall et Grom Hurlenfer, il libéra ses frères captifs, camps par camps, un par un. Malheureusement, il mourut lors d'une de ces attaques. Avant de succomber à ses blessures, Orgrim Marteau-du-destin nomma Thrall nouveau Chef de Guerre de la Horde : il lui céda son marteau et son armure légendaires.

Quand Thrall établit le nouveau foyer des orcs en Durotar, il nomma la capitale Orgrimmar, en l'honneur du Héros de la Horde.

Zuluhed le Forubu

Zuluhed le Fourbu (the Whacked) était un puissant chaman orc de Draenor lorsque Gul'dan l'invita à faire partie de l'armée qui traverserai le Portail Démoniaque. Sur Azeroth, il rentra au service de Blackhand, et devint membre du Clan Blackrock.

Après le coup d'état de Doomhammer, Zuluhed fit sécession du Clan Blackrock et créa, avec plusieurs autre orcs, le Clan Dragonmaw, dont il devint le chef. Les Dragonmaw se mirent au service de Rend Blackhand et Maim Blackhand du Clan Black Tooth Grin.

Pendant la Seconde Guerre, Zuluhed arriva à se procurer l'Âme du Démon, un objet d'une grande puissance magique. Mais Zuluhed ne maîtrisait que la magie chamanique et il ne pouvait donc l'utiliser. Il donna l'artéfact à un de ses plus loyaux sujets, un des seuls démonistes qui purent éviter la purge de Doomhammer, Nekros Skullcrusher. Avec ses connaissances de la magie profane ensaignée par Gul'Dan, il réussi à utiliser l'Âme et parvint à capturer la reine des dragons, Alexstrasza. Zuluhed chargea Nekros de l'élevage de jeunes dragons qui serviraient de montures et d'armes de guerre pour la Horde. Les moyens utilisés par Zuluhed pour se procurer l'Âme du Démon sont toujours inconnus, mais il pourrait avoir été aidé par son créateur, le dragon Deathwing.

L'Alliance de Lordaeron finit par gagner la Seconde Guerre, mais le Clan Dragonmaw ne s'avouait pas encore vaincu. Il resista longtemps aux forces de l'Alliance grace à des unités d'élites et ses dragons. Il occupait ainsi une grande partie de Khaz Modan. Mais tandis que Zuluhed dirigeait les derniers orcs restant au nord, un petit groupe de l'Alliance parvint à libérer Alexstrasza emprisonnée à Grim Batol, laissant alors les orcs sans leur dernière arme, les dragons.

On ne sait pas exactement ce qu'il advint de Zuluhed après la chute de son clan. Certains pensaient qu'il était mort en combattant les humains ou dans un camp d'internement, d'autre qu'il avait réussi à s'enfuir.

Il semblerait en tout cas qu'il ne soit pas mort. En effet, des explorateurs partis en Outreterre affirmerait avoir trouvé Zuluhed et des orcs Dragonmaw dans la Vallée d'Ombrelune. Zuluhed travaillerait désormais pour Illidan Stormrage, serait devenu un puissant démoniste et il utiliserait des Drakes du Néant de la même façon que Nekros dirigeait la progéniture d'Alextrasza.

Si ces rumeures sont fondées, on peu supposer qu'il s'est enfuit sur Draenor avec le Clan Bleeding Hollow, ou bien qu'il a rejoint Ner'zhul lorsque celui-ci envoya des armées récupérer des objets magiques lui permettant d'ouvrir d'autres portails.

Nekros Skullcrusher

Nekros était un puissant sorcier du Clan Dragonmaw. Sous la direction du chef du clan, Zuluhed le Tordu, Nekros fut chargé d'une mission impossible: capturer Alexstrasza, reine des dragons, afin d'élever sa progéniture comme machine de guerre des orcs. Mais grace à l'Âme du Démon, il y parvint et captura par la même occasion son consort, Tyrannastrasz.

Après la défaite de la Horde contre l'Alliance, le clan Dragonmaw était le dernier encore en liberté. Il parvenait encore à se défendre grace à sa flotte de dragons rouges, et tenait toujours une grande partie de Khaz Modan. Pendant que Zuluhed menait les armées au nord, Nekros était chargé de surveiller Alexstrasza en Grim Batol et d'envoyer les oeufs au gros des troupes au nord. En secret, Nekros désirait utiliser ses dragons pour attaquer les camps d'internement où étaient fait prisonniers les orcs et ainsi recomposer la Horde.

Nekros était paranoïaque et craignait une attaque de l'alliance depuis le sud. Manipulé par Aile de mort, il finit par y croire et déménagea toutes ses troupes vers le nord. Là, ils se firent attaqués par des nains, ainsi que par le dragon noir Aile de mort lui-même. Lorsque le mage humain Rhonin détruisit l'Âme du Démon, Alexstrasza se libéra de ses chaînes et immola l'orc.

Aujourd'hui, son fils Nek'rosh Skullcrusher dirige un nouveau Clan Dragonmaw basé dans les Royaumes de l'Est.

Grom Hurlenfer

Chef du Clan Chanteguerre, Grommash Hurlenfer dit Grom (Grom Hellscream) était un orc parmi les plus puissants de Draenor. Il ne participa pas à la première invasion d'Azeroth et se mit au service de Ner'zhul lorsque les humains pénétrèrent pour la première fois sur les terres dranei. Après la destruction de son monde, Grom Hurlenfer se retrouva prisonnier en Azeroth, dans un monde hostile qui le méprisait. Il fut l'un des premiers à soutenir Thrall et à rejoindre la Nouvelle Horde en s'illustrant lors de la bataille du Fort de Durn : il considérait le jeune chaman comme un frère, et n'hésita pas une seconde à le suivre à travers l'océan Majeur lorsque Medivh exhorta la Horde à rejoindre Kalimdor. C'est sur ces terres pourtant éloignées de Draenor que Grom contracta une seconde fois la soif de sang qui l'avait rongé des années durant : poussé à boire le sang de Mannoroth, il fut consumé par la haine et ne put être sauvé que grâce au concours de l'archimage Jaina et au courage de son chef de guerre, Thrall. Dans un geste sot et désespéré selon certains, dans un acte héroïque qui acheva sa rédemption selon d'autres, Grom mourut dans un combat singulier contre Mannoroth qui se solda par l'anéantissement des deux combattants. En accomplissant cet acte, il ne se sauva pas lui même, mais comme lui fit remarquer Thrall durant les quelques instants qui lui restait à vivre, il sauva tous les orcs car en tuant Mannoroth, il abolit la soif de sang dont souffraient les orcs.

Garrosh Hurlenfer

Garrosh Hurlenfer (Garrosh Hellscream) est le fils de Grom Hurlenfer. C'est un orc mag'har. Il dirigeait le camp de Garadar à Nagrand en Outreterre, et depuis peu dirige l'offensive chanteguerre en Norfendre afin de combattre le Fléau.

Garrosh était certainement très jeune quand son père Grom traversa la Porte des Ténèbres, et qu'il n'apprit la mort de celui-ci que par le biais de Thrall lorsque celui-ci apprit que des Orcs non corrompus vivaient encore en Outreterre et décida de les rejoindre afin d'entrer en contact avec eux. Garrosh vivait à Nagrand avec son peuple ainsi que Grand-mère Geyah, la grand-mère de Thrall. Avant l'arrivée de Thrall, Garrosh était un orc pessimiste, voire dépressif. Il savait que Geyah était malade, et qu'après sa mort il devrait diriger les mag'har. Il avait honte des actes de son père, et craignait de reproduire les mêmes erreurs. Ce n'est que lorsque Thrall lui raconta que Grom s'était sacrifié pour sauver les orcs de la corruption démoniaque en tuant Mannoroth qu'il repris confiance en lui.

Des mois plus tard, Garrosh voyage jusqu'à Orgrimmar pour discuter du Fléau avec Thrall, le Haut Seigneur Saurcroc, Sylvanas Coursevent et le Grand Apothicaire Putrescin. Garrosh souhaitait une offensive massive sur Norfendre, tandis que Thrall, après avoir écouté les esprits et Saurcroc, préférait envoyer d'abord des éclaireurs et voir avec Jaina Portvaillant de ce que préparait l'Alliance à Norfendre. Frustré, Garrosh défia le chef de la Horde en combat singulier dans l'arène d'Orgrimmar. Le fils de Grom prenait l'avantage lorsque des nécropoles assiégèrent la capitale. Forcés de remettre à plus tard leur combat, les deux orcs, avec l'aide de Saurcroc et de Sylvanas, affrontèrent les innombrables abominations et Wyrms des glaces du Fléau. Une fois celles-ci vaincues, Thrall autorisa Garrosh à partir pour Norfendre.

Il est nommé Suzerain de l'Offensive Chanteguerre, la principale force de la Horde en Norfendre. Garrosh se trouve au Bastion Chanteguerre dans la Toundra Boréenne. Si le Garrosh de Nagrand était stoïque et apathique, celui de Norfendre ressemble de plus en plus à son père. Saurcroc, que Thrall a envoyé à Norfendre pour soutenir - et surveiller - le jeune Hurlenfer, se dispute souvent avec lui concernant les stratégies à mettre en œuvre. Il le met en garde contre ses tactiques sauvages, et a peur qu'il ne sombre dans la folie sanguinaire qui habitait la Horde jusqu'à la mort de Mannoroth.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:29

Durotan

Fils de Garad et Geyah, père de Thrall, Durotan était l'ancien chef du Clan Frostwolf. Quand le démon Kil'Jaeden entreprit de corrompre les orcs avec le sang de Mannoroth, afin de faire d'eux les armes de la Légion Ardente, Durotan fut le seul chef de clan à refuser de boire le sang. Son clan était également le dernier qui pratiquait encore le chamanisme, qui était délaissé au profit de la magie profane.

Quand Gul'dan amena certains clans sur Azeroth pour commencer la Première Guerre, Durotan essayait vainement de convaincre les autres clans que la magie de Gul'dan menerait les orcs à leur perte. Gul'dan, ne voulant pas prendre le risque de tuer un héros si populaire, fut forcé de les amener, lui et son clan, sur Azeroth. Arrivés sur place, Gul'dan l'obligea à partir en exil dans les montagnes d'Alterac.

Mais, peu avant la chute de Hurlevent, Durotan revint de son exil forcé pour prévenir certains de ses amis, comme Orgrim Doomhammer, que la Horde était corrompue par la magie démoniste et que Blackhand était en fait manipulé par le Conseil des Ombres de Gul'dan. Orgrim ne prit pas ses avertissements, jusqu'à ce que Durotan se fasse assassiné, avec sa femme et une partie de son clan, par des assassins envoyés par Gul'dan.

Pour venger son vieil ami, Orgrim défia en duel la marionnette de Gul'dan, Blackhand, et le tua. Ce faisant il prit le titre de chef de la Horde. Puis il fit capturer Garona afin qu'elle lui revèle la cachette du Conseil des Ombres. Enfin, il fit assassiner tous les membres du conseil des ombres, excepté Gul'dan qui promit au chef de la horde de lui fournir une armée de Chevaliers de la Mort. Néanmoins, Doomhammer garda un oeil sur lui. Et lorsque Gul'dan, aidé par Cho'gall et le Clan Twilight's Hammer, trahirent la horde en partant à la recherche du Tombeau de Sargeras, il détruisit une fois pour toute le sorcier et son clan.

Après la défaite de la Horde, Doomhammer partit se cacher en ermite. Jusqu'au jour où il fit la rencontre d'un jeune orc nommé Thrall, qui était le fils de Durotan. Avec l'aide des Clan Frostwolf et Clan Warsong, Thrall et Doomhammer réussirent à libérer les orcs enfermés dans les réserves. Mais quand Orgrim fut transpercé par une flèche pendant une bataille, il donna le titre de Chef de la Horde à Thrall. Après la Troisième Guerre, Thrall nomma la terre où les orcs s'étaient installés Durotar, du nom de son père, ce héros.

Drek'Thar
Drek'Thar est le général du Clan Loup-de-Givre (Clan Frostwolf) à Altérac. Résidant dans la vallée d'Altérac, il livre une lutte perpétuelle et sans merci contre les nains du clan Foudrepique (Stormpike). Maître chamanique de Thrall, il reste l'un des orcs les plus puissants d'Azeroth et ce malgré son grand âge. Lors de la corruption des Chamans par Ner'zhul, il fut l'un des seuls à refuser la corruption démoniaque.

Rexxar

Rexxar était autrefois l'un des membres du Clan Mok'Nathal, un clan pacifiste de mi-ogres mi-orcs qui vivaient dans les Tranchantes, en Draenor, mené par Leoroxx, le père de Rexxar. Mais Rexxar en eut assez du pacifisme de son clan et finit par s'engager aux cotés de la Horde lorsqu'elle traversa le Portail Sombre, malgré les réticences de son père qui le renia. Cependant, rapidement écœuré par la corruption démoniaque des orcs, Rexxar quitta la Horde à un jeune âge et découvrit en Azeroth un ours enchanté du nom de Misha avec lequel il se liera d'amitié. Ensemble, ils parcoururent les étendues sauvages de Kalimdor, tentant d'éviter le plus possible les civilisations qui se disaient "évoluées". Mais cette solitude prit fin peu après la Troisième Guerre.

Se trouvant dans les landes des terres centrales de Rexxar tenta alors de sauver Mogrin, un grunt Orc, d'une bataille contre plusieurs sauvages Hurans. Malheureusement, celui-ci succomba à ses blessures et lui demanda d'apporter le rapport qu'il devait livrer à son chef Thrall. Après avoir rejoint la ville d'Orgrimmar, Rexxar remit le message au Chef de la Horde et obtint l'hospitalité en échange. Pour mériter son gîte, il devait participer à la fondation de Durotar.

Ainsi, accompagné de Rokhan, un Troll Chasseur des Ombres, et du Pandaren Chen Stormstout, il réalisa un certain nombre de quêtes au profit de la Horde, sauvant notamment Thrall d'une mort certaine dans une embuscade des troupes Humaines tendues par les troupes de l'amiral Daelin Proudmoore.

Rexxar fut chargé d'amener les ogres du clan Stonemaul à s'allier avec la Horde. Pour cela il combattit leur chef, Kor'gall, et devint le nouveau chef du clan. Il participa à l'attaque de l'île de Theramore lors de laquelle il tua l'amiral Daelin Proudmoore ce qui marqua la fin des affrontements entre orcs et humains. Il fut nommé Champion de la Horde en récompense de ses loyaux services. Cependant, préférant toujours parcourir seul Kalimdor, Rexxar nomma Mok'Morokk chef du clan Stonemaul et disparut dans la nature.

Malheureusement, le Clan Stonemaul, installé au village de Mur-de-Fougères dans le Marécage d'Âprefange, commença à être attaqué par des dragons noirs, tandis que Rexxar errait entre Désolace et Féralas. Mok'Morokk fut finalement renversé par l'ogre Tharg avec l'aide de l'ogre mage Draz'Zilb et forcé de fuir le village. Rexxar, quant à lui, aida des aventuriers de la Horde à combattre Onyxia.

Lors de la réouverture du Portail Sombre, Rexxar s'empressa de le traverser dans l'espoir de retrouver son clan. Il est remplacé dans son poste à Kalimdor par l'orc Rokaro, un autre Champion de la Horde. Actuellement il patrouille en Outreterre auprès des siens, dans le Bastion des Sire-Tonnerre.

Thrall

Jeunesse

Thrall a été élevé par les humains, comme un esclave gladiateur, pour son maître Sire Aedelas Blackmoore. Ce jeune humain l'a trouvé lorsque Thrall n'était encore qu'un bébé, quelques temps après que les parents de l'orc (Durotan et Draka) aient été assassinés par un autre clan. Blackmoore a "mis la main dessus", avec une idée très précise pour son futur. Thrall a été élevé pour être un champion de combats dans l'arène afin de distraire son "propriétaire".

Pendant plusieurs années, le seul rôle de Thrall - esclave - était de combattre dans des arènes, enrichissant ainsi son maître. Il a vaincu avec succès un grand nombre d'ennemis - humains, Ogres, panthères - souvent supérieurs en nombre. Mais un jour, l'occasion de s'échapper se présenta, et il la saisi.

Fugitif pendant plusieurs jours, il fut de nouveau capturé. Emmené, il rencontra réellement pour la première fois, dans un camp d'internement pour orc, d'autres de la même race que lui. Malheureusement, ses frères orcs étaient sous l'influence des démons, ou plutôt en manque de leur présence depuis qu'ils quittèrent Azeroth, et les guerriers semblaient démunis de volonté, de rage ou de désir de liberté.

L'un d'entre eux était moins affecté que les autres par cette malédiction. Il aida Thrall à s'échapper - ce qui fut heureux car Sire Blackmoore était de nouveau sur sa piste. Thrall couru de nouveau pendant plusieurs jours, essayant désespérément de rejoindre d'autres orcs - libres, ceux-ci. Il arriva a ses fins en se faisant capturer par un groupe d'orcs, très méfiants à son égard. C'est à cette période que Thrall rencontra Grom Hellscream. Ce puissant guerrier enseigna a Thrall les codes orcs, et une fois ceci fait, le mit sur la piste du Clan Loup-de-Givre.

Devenir un Chaman

Thrall erra pendant plusieurs jours, et mêmes semaines. Trop affaibli et transi de froid pour faire un pas de plus, il tomba. Heureusement, des loups du Clan Loup-de-Givre le trouvèrent et avertirent le clan. Recueilli par un grand chaman du nom de Drek'Thar, il entreprit de devenir lui aussi un de ces prêtres des éléments.

Se faire accepter dans le clan, en revanche, ne fût pas facile. Thrall dû surmonter plusieurs épreuves. Il triompha de toutes et, une fois prêt, le grand Orgrim Doomhammer lui demanda de devenir son lieutenant dans la guerre à venir. Ils avaient tous deux la même vision : un nouveau genre d'orcs, qui ne massacrent plus d'innocentes victimes. Ils souhaitaient une chose : libérer les orcs asservis et les libérer du manque créé par le départ des démons.

La rébellion

Les camps d'internement d'orc n'étaient pas très bien protégés - après tout, dans l'esprit des humains, les orcs n'étaient plus qu'une distante menace. Ceux enfermés n'avaient aucune motivation, et ceux de l'extérieur étaient chassés ou se cachaient.

Cependant, même avec les forces combinées de Hellscream et du Clan Loup-de-Givre, les orcs ne pouvaient avoir recours à une attaque frontale. Ils ont donc eu recours à un subterfuge. Thrall feignait d'être capturé par des humains. Une fois à l'intérieur, il racontait à ses frères l'histoire de leur peuple et leur montrait leur puissance. Simultanément, l'armée de Doomhammer chargeait le camp. Les humains étaient pris entre deux fronts.

Environ trois camps furent libérés ce cette manière, mais la tactique était maintenant trop connue. Pendant la dernière libération, Doomhammer mourut transpercé par une lance lancée dans son dos. Il donna son armure mythique à Thrall juste avant de mourir.

Il devint évident que les derniers camps ne pourraient être pris. Il fallait couper le mal à la racine. Cela signifiait tuer Aedelas Blackmoore dans sa forteresse, Durnholde. Thrall proposa à Aedelas de se rendre, mais celui-ci refusa et décapita Taretha Foxton, une servante qui avait toujours aidé Thrall, pour lui montrer le sort réservé aux traîtres. Enragé, Thrall ordonna l'assaut de Durnholde et s'engagea dans un combat singulier contre Blackmoore. Il parvint à le vaincre, mais avant que celui-ci ne perde la vie, il lui confia qu'il était fier de ce qu'il pensait que l'orc était devenu.

La Troisième Guerre

Une dizaine d'années plus tard, Thrall est devenu le nouveau chef de la Horde. Il est reconnu par la majorité des Orcs excepté les clans démonistes tels que le clan Rochenoire.

Alors que Thrall se reposait dans un campement Orc, à l'Est des Hautes Terres d'Arathi, il eut une vision. Une gigantesque bataille entre l'Alliance et la Horde surmontée par une pluie de météores enflammées... Et par dessus le vacarme et le choc des épées, Thrall entendit une voix, une voix qui lui disait qu'il devait rallier la Horde, une fois de plus... et la mener à sa destinée.

A son réveil, Thrall s'aperçut que cette vision n'était pas simplement un cauchemar. Un gigantesque corbeau se changea en homme sous ses yeux et lui expliqua qu'il devait partir à l'Est avec la Horde, vers l'ancien continent de Kalimdor.

C'est lors de cette guerre que Thrall rencontra les trolls Sombrelance de Sen'jin, les Taurens de Cairne Sabot-de-Sang, et qu'il les aida pour finalement les intégrer dans la Horde. Il fit également la connaissance de Jaina Portvaillant, avec qui le prophète qu'il avait rencontré lui dit de s'allier. Une alliance qui tiendrait bien longtemps après la guerre.

C'est également lors de cette guerre que Grom Hurlenfer fut a nouveau corrompu par le sang de Mannoroth. Une fois qu'il l'eut délivré avec l'aide de Jaina, les deux orcs décidèrent d'aller affronter le Roi Démon. Thrall fut blessé et Grom mourut de ses blessures après avoir finit par abattre le démon et libérer les orcs de leur soif de sang.

Thrall et Jaina rencontrèrent peu après les elfes de la nuit avec lesquels ils finirent par s'allier lors de la Bataille du Mont Hyjal pour repousser la Légion Ardente.

Après-guerre

A la fin de la guerre, Thrall décida d'emmener la Horde dans un pays qui lui appartiendrait, et ordonna la construction d'une capitale. Il appela la capitale Orgrimmar, du nom d'Orgrim, et la région Durotar, du nom de son père Durotan. Les relations diplomatiques entre la Horde de Thrall et Theramore restèrent bonne jusqu'à l'intervention de l'Amiral Portvaillant, qui ira jusqu'à l'attaque des forces de la Horde et une tentative d'assassinat de Thrall. Ce dernier donnat à Rexxar, un Mok'Nathal qui le servit pendant ce conflit, le titre de Champion de la Horde. Il permit également aux ogres Stonemaul de rejoindre la Horde.

Récemment, après l'ouverture du Portail Démoniaque, Thrall est allé en Outreterre afin de rencontrer les derniers orcs totalement non-corrompus, les Mag'har, ainsi que sa grand-mère Geyah et le fils de Grom, Garrosh Hurlenfer. Les Mag'har virent en Thrall et la nouvelle Horde un espoir comme ils n'en avaient jamais eu. Celle-ci fondit en larme à la vue de son petit-fils. Elle lui dit notamment que le nom que voulaient lui donner ses parents était "Go'El".

La visite de Thrall exalta Garrosh à combattre, si bien qu'il devint le chef de l'Offensive Chanteguerre, ayant en charge les assauts de la horde en Norfendre contre le Roi Liche. Thrall était contre cette opération, mais alors qu'il se battait en duel contre Garrosh et que celui-ci était en train de mener le combat, des nécropoles du Fléau attaquèrent Orgrimmar. L'assaut put être repoussé, et fit changé d'avis Thrall qui autorisa le jeune orc à mener la Horde dans les terres glacées. Il envoya quand même son conseiller le Haut Seigneur Saurcroc pour le surveiller.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:30

HISTOIRE :

Les orcs sont natifs du monde aujourd'hui détruit de Draenor. On ignore dans quelles circonstances ce peuple sauvage apparut, bien qu'ils subsiste quelques érudits pour leur attribuer un lien de parenté avec les ogres, eux aussi natifs de ce monde. Le berceau de la race orc se trouve dans l'antique forêt de Terokkar, bien que la plupart des aient vécus sur les terres verdoyantes de Nagrand, qui était leur terre sacrée ancestrale. La première trace historique du peuple orc remonte à l'arrivée des draeneis sur leur monde, il y'a de cela 9000 ans. Les orcs étaient alors un peuple constitué de clans nomades, chacun prisant une culture et des croyances propres, bien que tous aient été de nature chamanique. Les orcs étaient en guerre contre les ogres (sous le contrôle des gronns) et les arakkoas (magiciens sombres et déments).

L'arrivée des draeneis modifia la nature spirituel des orcs, que cela soit volontaire ou pas de la part des exilés. Le lieu de leur arrivée, qui créa une nouvelle montagne dans les plaines vertes, se vit nommer Oshu'Gun « la montagne des esprits » par les orcs, qui tracèrent de vastes symboles sur son pourtour. Le Naaru Ku're emprisonné dans l'enceinte du vaisseau cristallisé attirait les esprits défunts à lui, ce qui permettait aux chamans se tenant dans l'ombre de la montagne de dialoguer avec les ancêtres. Oshu'Gun se vit tout naturellement devenir un important lieu de culte. Il s'y deroulait chaque année le fameux festival de Kosh'harg. Cet événement bi-annuel qui se prenait place en été et en automne se déroulait sous les hospices du plus vieux chaman de tous les clans, qui jouait le rôle de leader spirituel de la race orque toute entière. Ce festival était l'occasion d'honorer les esprits et les ancêtres, mais aussi de se retrouver. Les clans menaient en effet des existences séparées, et Kosh'harg était l'occasion pour tous d'échanger nouvelles, bien et amitiés. Toute violence et tout acte de vengeance étaient proscrits durant cette célébration.

Il y'a 120 ans environ, l'ombre de la Légion fini cependant par s'abattre sur Draenor. Kil'Jaeden poursuivait en effet les draeneis de sa vengeance brûlante, et il trouva en le peuple des orcs l'outil parfait de destruction de ses anciens frères. Il usa de sa magie impie pour prendre l'apparence de Rulkan, la défunte femme du grand chaman de l'époque, le sage Ner'Zhul du clan Shadowmoon (Ombrelune). Venant à lui, il entreprit de le persuader que les draeneis étaient une menace pour les orcs et qu'ils nourrissaient des desseins génocidaires. Au bout de quelques mois, Kil'Jaeden se révéla finalement au chaman, lui promettant le pouvoir nécessaire à la défense du peuple orc. Ner'Zhul commença ainsi à étudier les sombres arts de la magie, devenant un sorcier confirmé. Il enseigna son savoir aux chamans des autre clans, faisant d'eux des demonistes dont la magie rampante s'insinuait au sein du peuple orc, le renforçant et aiguisant ses pulsions guerrières.

Il rassembla les clans en ce qui allait plus tard former la Horde, et les lança contre les draeneis. Des questions finirent cependant par se former dans son esprit, aussi résolu t-il d'aller chercher des réponses auprès des esprits des ancêtres à Oshu'gun. Il fut horrifier de les voir se détourner de lui, le traitant de monstre à la botte des démons. Ner'Zhul comprit alors qu'il avait passé un marché de dupe. Il résolu de défier le seigneur démon et de faire cesser toute pratique magique, mais son apprenti le plus doué, Gul'Dan, révéla ceci à Kil'Jaeden qui priva le vieux chaman de ses pouvoirs, le reléguant à une position décorative, témoin impuissant de la chute des orcs dans la magie démoniaque et la soif de sang.

Il monta une cabale de sorciers issus de différents clans, qu'il nomma Conseil des Ombres. Cette assemblée secrète fut la clef de voûte du vaste complot du sorcier, s'occupant de remodeler entièrement la race orc, détournant l'attention des derniers à s'opposer aux sombres idéaux du Destructeur de Rêve, ainsi qu'il se nommait lui-même.

Kil'jaeden savait que les clans orcs étaient quasiment prêts, mais il devait être certain qu'ils lui resteraient fidèles jusqu'au bout. En secret, il avait fait invoquer par le Conseil des ombres le vaisseau vivant de la destruction et de la fureur, Mannoroth le Destructeur. Gul'dan convoqua les chefs de clan et réussit à les convaincre de boire le sang enragé de Mannoroth pour les rendre totalement invincibles. Menés par Grom Hurlenfer, tous les chefs de clan excepté Durotan burent et par là même scellèrent leur destin d'esclaves de la Légion ardente. Aguerris par la fureur de Mannoroth, les chefs de clan communiquèrent involontairement leur assujettissement à leurs frères qui ne se doutaient de rien.

Dévorés par la malédiction de cette nouvelle soif de sang, les orcs cherchèrent à déchaîner leur furie sur quiconque se mettrait en travers de leur chemin. Sentant que le moment était venu, Gul'dan unifia les clans autrefois ennemis en une seule et invincible Horde. Toutefois, sachant que des chefs comme Hurlenfer ou Orgrim Marteau-du-destin (du nom de son marteau magique) rivaliseraient pour sa suprématie, Gul'dan mit en place un chef fantoche à la tête de cette nouvelle faction. Main-noire le Destructeur, un seigneur de guerre particulièrement dépravé et vicieux, fut choisi en tant que marionnette de Gul'dan. Sous les ordres de Main-noire, la Horde partit se mettre à l'épreuve contre les innocents draeneï.

Afin de bien maintenir une illusion de gouvernement détenu par les guerriers pour les guerriers, il s'arrangea pour faire nommer son pantin, Blackhand, en tant que Chef de Guerre de la Horde. La sombre magie maniée par les orcs commença à lentement imprégner la terre, rendant la péninsule qui servait de zone de rassemblement de la Horde ainsi qu'au camp de base du conseil l'aspect de pays ravagés par la corruption, donnant naissance à la vallée de Shadowmoon et la Péninsule d'Hellfire.

Le massacre des draeneis emporta prêt des neuf dixièmes de ce noble peuple, laissant les orcs ivres de sang seuls sur un monde ravagé, tel des fauves emprisonnés dans une arène. Les clans commencèrent à se livrer des guerres sans merci dans leur soif de carnage. Gul'Dan comprit que si la Horde voulait survivre, elle devait s'orienter vers de nouveau peuples à massacrer, sans quoi elle se détruirait elle-même. C'est en cette période qu'il reçu en rêve la visite d'un curieux esprit.

Dans un effort conjoint, Medivh et les démonistes du Conseil des ombres ouvrirent un portail dimensionnel connu sous le nom de Porte des ténèbres. Cette Porte faisait le pont entre Azeroth et Draenor et était assez large pour que des armées puissent l'emprunter. Gul'dan commença par y envoyer des éclaireurs orcs pour étudier les terres qu'ils allaient devoir conquérir. Ceux qui revinrent assurèrent le Conseil des ombres que le monde d'Azeroth était mûr pour la cueillette.

Toujours convaincu que la corruption de Gul'dan détruirait son peuple, Durotan parla de nouveau ouvertement contre les démonistes. Le courageux guerrier clama que les démonistes étaient en train de détruire la pureté de l'esprit des orcs et que cette invasion précipitée leur serait fatale. Gul'dan, dans l'impossibilité de tuer un héros si populaire, fut forcé d'envoyer Durotan et ses Loups-de-givre en exil aux confins de ce nouveau monde. Après le passage des Loups-de-givre à travers la Porte, seuls quelques clans orcs les suivirent. Ces orcs montèrent rapidement une base d'opérations dans le Marais noir, une région marécageuse sombre et humide à l'extrême ouest du royaume de Hurlevent. Pendant que les orcs étendaient leurs activités et exploraient ces nouvelles terres, ils se trouvèrent en conflit immédiat avec les défenseurs humains de Hurlevent. Bien que ces escarmouches se terminassent généralement assez vite, elles illustraient bien les forces et les faiblesses des deux espèces rivales. Llane et Lothar ne furent jamais en mesure de rassembler assez de renseignements fiables sur le nombre de guerriers orcs et ne pouvaient qu'imaginer la force à laquelle ils devraient se confronter. Plusieurs années après, la majorité de la Horde des orcs était passée par la Porte jusqu'en Azeroth et Gul'dan considéra que le moment était venu de lancer la première vraie attaque contre l'humanité. La Horde lança toute sa puissance contre le royaume insouciant de Hurlevent.

la Horde continua à dominer les défenseurs de Hurlevent. Alors que la victoire de la Horde ne faisait plus de doute, Orgrim Marteau-de-Destin, l'un des grands chefs de clan orc, commença à percevoir la corruption perverse qui s'était étendue dans tous les clans depuis l'épisode de Draenor. Son vieux camarade, Durotan, sortit de son exil et l'avertit de nouveau de la traîtrise de Gul'dan. En représailles, les assassins de Gul'dan massacrèrent Durotan et sa famille, ne laissant en vie que son seul enfant mâle. Marteau-du-destin ignorait que le fils de Durotan fut découvert par un officier humain, Aedelas Landenoire, et réduit en esclavage.

Ce petit d'orc se révélerait un jour devenir le plus grand chef que son peuple ait connu.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:30

La seconde guerre

Révolté par la mort de Durotan, Orgrim décida de libérer la Horde de son emprise démoniaque et assuma le rôle de chef de guerre de la Horde après avoir tué Blackhand, la marionnette corrompue de Gul'dan. Sous son commandement résolu, la Horde implacable finit par assiéger le Donjon de Hurlevent. Le roi Llane avait gravement sous-estimé la puissance de la Horde et il avait été le témoin impuissant de la chute de son royaume et de la prise de contrôle par ces envahisseurs à la peau verte. Finalement, le roi Llane fut assassiné par l'une des plus fines tueuses du Conseil des ombres : Garona la demi-orque.

La Horde, dont le chef était désormais Marteau-du-destin, amena les ogres de sa terre natale de Draenor et engagea dans son armée les trolls des forêts désormais libres de l'empire Amani. Entreprenant dans une campagne massive d'envahir le royaume nain de Khaz Modan et les confins méridionaux de Lordaeron, la Horde décima toute opposition sans ménager ses efforts.

Les batailles épiques de la Seconde guerre allaient d'escarmouches navales à grande échelle à des combats aériens dantesques. Cependant, la Horde réussit à trouver un puissant artefact, l'Âme du démon, dont elle usa pour asservir l'ancienne reine des dragons, Alexstrasza. Menaçant de détruire ses précieux œufs, la Horde força Alexstrasza à envoyer ses plus grands enfants à la guerre. Les nobles dragons rouges furent sommés de se battre pour la Horde, et c'est effectivement ce qui se produisit.

La guerre fit rage à travers les continents de Khaz Modan, Lordaeron et Azeroth. Comme prévu dans le déroulement de leur campagne au Nord, la Horde parvint à réduire en cendre les régions limitrophes de Quel'Thalas, et de cette façon à garantir que les elfes finiraient par se rallier à la cause de l'Alliance. Les plus grandes villes et cités de Lordaeron furent rasées et dévastées par le conflit. Malgré l'absence de renforts et les pires obstacles à surmonter, Lothar et alliés parvinrent à tenir leurs ennemis en échec. Cependant, pendant les derniers jours de la Seconde guerre, alors que la victoire de la Horde sur l'Alliance ne semblait plus faire de doute, une querelle terrible éclata entre les deux orcs les plus puissants d'Azeroth. Alors que Marteau-du-destin préparait son assaut final contre la capitale de Lordaeron – un assaut qui aurait écrasé les derniers vestiges de l'Alliance - Gul'dan et ses partisans abandonnèrent leur poste et prirent la mer. Marteau-du-destin, perplexe, ayant perdu presque la moitié de son contingent à cause de la traîtrise de Gul'dan, fut forcé de battre en retraite et de renoncer à sa plus grande chance de victoire sur l'Alliance.

Assoiffé de pouvoir, Gul'dan, qui voulait absolument atteindre non moins que la divinité, se mit à la recherche désespérée de la tombe sous-marine de Sargeras qu'il pensait détenir les secrets de l'ultime pouvoir. Gul'dan, qui avait déjà fait soumettre ses congénères orcs pour devenir les esclaves de la Légion ardente, ne pensait plus à ses supposés devoirs envers Marteau-du-destin. Soutenu par les clans de Tisse-foudre et du Marteau du crépuscule, Gul'dan parvint à renflouer la tombe de Sargeras des fonds abyssaux. Pourtant, lorsqu'il ouvrit l'ancien caveau envahi par les eaux, il n'y trouva que des démons fous.

Cherchant à punir les orcs indisciplinés pour leur traîtrise lourde de conséquences, Marteau-du-destin envoya ses forces tuer Gul'dan et ramener les renégats dans son giron. Pour son imprudence, Gul'dan fut lacéré à mort par les démons fous qu'il avait libérés. Leur chef étant mort, les clans renégats tombèrent rapidement devant les légions enragées de Marteau-du-destin. Même si la rébellion avait été réprimée, la Horde était incapable de compenser les terribles pertes auxquelles elle avait dû faire face. La trahison de Gul'dan n'avait pas seulement permis à l'Alliance de reprendre espoir, elle avait aussi gagné du temps pour se regrouper et riposter.

Le seigneur Lothar, voyant que la Horde se perdait en luttes intestines, rassembla ses dernières forces et repoussa Marteau-du-destin au Sud, vers le bastion en ruine de Hurlevent. Là, les forces de l'Alliance piégèrent la retraite des orcs à l'intérieur de la forteresse volcanique du Pic Rochenoire. Bien que le seigneur Lothar ait péri pendant la bataille au pied du Pic, son lieutenant, Turalyon, rallia les forces de l'Alliance à la dernière minute et refoula la Horde dans les épouvantables Marais des chagrins. Les forces de Turalyon parvinrent à détruire la Porte des ténèbres, le passage mystique qui connectait les orcs à Draenor, leur patrie. Coupée de ses renforts et éclatée de toute part par les luttes internes, la Horde finit par sombrer et tomber devant la puissance de l'Alliance.

Les clans orcs, éparpillés, furent rapidement encerclés et enfermés dans des centres d'internement sous bonne garde. Bien que la défaite sans appel de la Horde ne semblait faire aucun doute, certains demeuraient extrêmement sceptiques quant à l'instauration d'une paix durable.

Au-delà de la porte des Ténèbres.

Alors que s'éteignaient les derniers brasiers de la Seconde guerre, l'Alliance prit des mesures radicales pour contenir la menace orque. Un certain nombre de camps d'internements assez importants destinés à accueillir les prisonniers orcs furent construits au sud de Lordaeron. Placé à la fois sous la garde des paladins et des soldats vétérans de l'Alliance, l'expérience de ce camp fut un grand succès. Bien que les orcs fussent tendus et impatients de retourner au combat, les différents gardiens de ces camps, basés dans l'ancienne prison fortifiée de Fort-de-Durn, maintenaient la paix et garantissaient un semblant d'ordre.

Pourtant, dans le monde infernal de Draenor, une nouvelle armée orque se préparait à frapper l'insouciante Alliance. Ner'zhul, ancien mentor de Gul'dan, rassembla les clans orcs survivants sous sa sinistre bannière. Soutenu par le clan Ombrelune, le vieux chaman projetait d'ouvrir des portes sur Draenor qui mèneraient la Horde vers des mondes nouveaux et vierges. Ces nouvelles portes avaient besoin d'énergie, énergie qu'il trouverait dans des artefacts enchantés présents sur Azeroth. Pour se les procurer, Ner'zhul rouvrit la Porte des ténèbres et y envoya ses féroces serviteurs. La nouvelle Horde, dont les chefs étaient des vétérans tels que Grom Hurlenfer et Kilrogg Œil-mort (du clan de l'Orbite sanglante), surprit les défenses de l'Alliance et saccagea tout sur son passage. Sous les ordres précis de Ner'zhul, les orcs rassemblèrent rapidement les artefacts dont ils avaient besoin et fuirent en sécurité vers Draenor.

Le roi Terenas de Lordaeron, convaincu que les orcs projetaient une nouvelle invasion d'Azeroth, convoqua les lieutenants en qui il avait le plus confiance. Il ordonna au général Turalyon et à l'archimage Khadgar de mener une expédition à travers la Porte des ténèbres pour mettre fin à la menace orque pour de bon. Les troupes de Turalyon et de Khadgar marchèrent sur Draenor et frappèrent à plusieurs reprises les clans qu'ils rencontraient sur la Péninsule des flammes infernales. Malgré l'aide d'Alleria Coursevent la haute-elfe, du nain Kurdran Marteau-hardi et du soldat vétéran Danath Trollbane, Khadgar fut incapable d'empêcher Ner'zhul d'ouvrir ses portes vers d'autres mondes.

Ner'zhul finit en effet par ouvrir ses portes mais il n'avait pas prévu le terrible prix à payer pour cela. Les extraordinaires énergies des portes commencèrent à déchirer les fondations même de Draenor. Pendant que les troupes de Turalyon luttaient désespérément pour retourner en Azeroth, le monde de Draenor commença à se fracturer. Grom Hurlenfer et Kilrogg Œil-mort, prenant conscience que les plans insensés de Ner'zhul étaient sur le point de condamner la totalité de leur race, rassemblèrent les orcs restants et s'échappèrent vers la sécurité toute relative d'Azeroth.

Sur Draenor, Turalyon et Khadgar convinrent de faire le sacrifice suprême de détruire la Porte des Ténèbres de leur côté. Bien qu'il leur en coûterait la vie, et celle de leurs compagnons, ils savaient que c'était la seule façon de garantir la survie d'Azeroth. Et alors que Hurlenfer et Œil-mort se taillaient un chemin entre les rangs des humains dans une tentative désespérée de s'échapper, la Porte des ténèbres explosa sur leur passage. Pour eux et les orcs qui avaient pu survivre sur Azeroth, il n'y aurait pas de retour en arrière.

Ner'zhul et le clan Ombrelune, qui lui était resté fidèle, traversèrent la plus grande des portes nouvellement créées alors que de gigantesques éruptions volcaniques commençaient à morceler le monde de Draenor. Les mers en feu se soulevèrent et vinrent brûler les paysages en ruine alors que ce monde finit par être consumé dans une formidable explosion apocalyptique.

la bataille de Grim Batol

Pendant ce temps, au sud, dans les territoires déchirés par la guerre, les survivants épars de la Horde luttaient pour leur survie. Bien que Grom Hurlenfer et son clan Chanteguerre eussent échappé à leur capture, Œil-mort et son clan de l'Orbite sanglante furent encerclés et placés dans les camps d'internement de Lordaeron. En dépit de ces révoltes coûteuses, les gardiens des camps rétablirent bientôt la situation et reprirent le contrôle sur ces attaques brutales.

Cependant, inconnue de l'Alliance, une grande armée composée d'orcs errait encore en liberté au Nord, dans les terres désolées de Khaz Modan. Le clan des Gueules-de-dragon, dont le chef était l'infâme démoniste Nekros, se servait d'un ancien artefact connu sous le nom de l'Âme du démon pour contrôler Alexstrasza, la reine des dragons, ainsi que ses sujets. En la prenant en otage, Nekros forma une armée secrète dans la forteresse abandonnée (certains diraient maudite) par les Marteaux-hardis de Grim Batol. Projetant de déchaîner ses forces et ses puissants dragons contre l'Alliance, Nekros espérait réunifier la Horde et continuer sa conquête d'Azeroth. Sa vision ne fit pas long feu : un petit groupe de combattants résistants mené par Rhonin, un mage humain, parvint à détruire l'Âme du démon et à libérer la reine des dragons de l'emprise de Nekros.

Dans leur fureur, les dragons d'Alexstrasza détruisirent Grim Batol et réduisirent en cendres la plus grande partie du clan Gueule-de-dragon. Les grands plans de réunification de Nekros s'effondrèrent au moment où les troupes de l'Alliance encerclèrent ce qui restait des troupes orcs et les jetèrent dans le camp d'internement qui les attendait. La défaite du clan Gueule-de-dragon marque la fin de la Horde et la fin de la soif sanguinaire des orcs.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 15:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:30

La léthargie des Orcs.

Les mois passèrent, et davantage de prisonniers orcs furent capturés et placés en camp d'internement. Lorsque les camps commencèrent à déborder, l'Alliance fut contrainte d'en construire de nouveaux dans les plaines au sud des montagnes d'Alterac. Pour entretenir et ravitailler le nombre grandissant de camps, le roi Terenas préleva un nouvel impôt sur les nations de l'Alliance. Cet impôt et les tensions politiques accrues à propos de litiges frontaliers, créèrent une agitation généralisée. Le pacte fragile qui avait soudé ensemble les nations humaines dans les heures les plus noires semblait pouvoir se briser à tout moment.

Au milieu de toute cette agitation politique, de nombreux gardiens de camp commencèrent à remarquer un changement troublant concernant les prisonniers orcs. Les efforts des orcs pour s'échapper des camps ou même pour déclencher des bagarres entre eux avaient fortement diminué en fréquence avec le temps. Les orcs étaient de plus en plus distants et léthargiques. Même si c'était difficile à croire, les orcs, qu'on tenait pour la race la plus agressive qui ait jamais vécu en Azeroth, avait totalement perdu toute volonté de combattre. Cette étrange léthargie déconcerta les dirigeants de l'Alliance et continua à faire des victimes chez les orcs qui s'affaiblissaient à grande vitesse.

Certaines personnes avancèrent des hypothèses comme quoi une étrange maladie, que seuls les orcs pouvaient contracter, avait déclenché cette léthargie déconcertante. Mais l'archimage Antonidas de Dalaran proposa une approche différente. Rassemblant tout ce qu'il pouvait sur l'histoire des orcs, Antonidas apprit que ceux-ci avaient été sous l'influence écrasante de pouvoirs démoniaques pendant des générations. Il pensait que les orcs avaient été corrompus par ces pouvoirs avant même leur première invasion d'Azeroth. Visiblement, les démons avaient modifié le sang des orcs pour que ces brutes bénéficient d'une force d'une endurance et d'une agressivité surnaturelle.

Antonidas déclara que la léthargie générale qui frappait les orcs n'était en fin de compte pas une maladie, mais une conséquence du sevrage racial dû aux pouvoirs volatiles du démoniste qui faisait d'eux des guerriers sans peur et assoiffé de sang. Bien que les symptômes fussent clairs, Antonidas fut incapable de trouver un remède contre l'état actuel des orcs. Puis, de nombreux mages et quelques dirigeants notables de l'Alliance soutinrent que trouver un remède pour les orcs serait une entreprise imprudente. Désormais seul concerné par le mystérieux état des orcs, Antonidas conclut que le remède se devrait d'être spirituel.

La nouvelle Horde


Le chef des gardiens des camps d'internement, Aedelas Landenoire, surveillait les prisonniers orcs depuis Fort-de-Durn, sa prison fortifiée. Un orc en particulier avait toujours retenu son attention : le petit orphelin qu'il avait trouvé presque dix-huit ans plus tôt. Landenoire avait éduqué le petit garçon comme un esclave privilégié et l'avait baptisé Thrall (c'est un mot d'origine viking qui veut à peu près dire « serf » ou « esclave »). Landenoire lui enseigna la tactique, la philosophie et le combat. Thrall subit même un entraînement de gladiateur. Tout du long, le gardien corrompu chercha à faire de cet orc une arme.

Malgré une éducation sévère, le jeune Thrall grandit et devint un orc solide et vif d'esprit. Il savait en son for intérieur qu'il ne pourrait pas se contenter d'une vie d'esclave. De plus en plus mature, il apprit l'histoire de son peuple, les orcs, qu'il n'avait jamais côtoyés, car après leur défaite, la plupart d'entre eux avaient été placés en camps d'internement. Les rumeurs prétendaient qu'Orgrim Marteau-du-destin, le chef des orcs, s'était échappé de Lordaeron et qu'il avait pris le maquis. Seul un clan de voleurs opérait encore en secret pour tenter d'échapper à la surveillance vigilante de l'Alliance.

Thrall, plein de ressource mais inexpérimenté, décida de s'échapper de la forteresse de Landenoire et se mit à la recherche de ses semblables. Pendant son voyage, Thrall visita les camps d'internement et trouva que sa race, autrefois si puissante, était étrangement craintive et léthargique. N'ayant pas trouvé les fiers guerriers qu'il avait espéré trouver, Thrall se mit en route pour trouver le dernier chef orc invaincu, Grom Hurlenfer. Constamment poursuivi par les humains, Hurlenfer tenait néanmoins à la volonté insatiable de la Horde de se battre. Uniquement soutenu par son clan, les Chanteguerres, Hurlenfer continua sa guérilla souterraine contre l'oppression de son peuple aux abois. Malheureusement, Hurlenfer n'avait toujours pas trouvé un moyen de sortir les prisonniers orcs de leur stupeur. Thrall, impressionnable, inspiré par l'idéalisme de Hurlenfer, développa une forte empathie pour la Horde et ses traditions guerrières.

Recherchant la vérité sur ses propres origines, Thrall voyagea vers le Nord pour y rencontrer le légendaire clan Loup-de-givre. Thrall apprit que Gul'dan avait envoyé les Loups-de-givre en exil au tout début de la Première guerre. Il découvrit également qu'il était le fils et l'héritier de Durotan, un héros orc et le véritable chef des Loups-de-givre, assassiné dans la nature sauvage environ vingt ans plus tôt.

Sous la tutelle du vénérable chaman Drek'Thar, Thrall étudia l'ancienne culture chamanique de son peuple qui avait été oubliée sous l'autorité maléfique de Gul'dan. Avec le temps, Thrall devint un chaman puissant et prit la place qui lui revenait de chef des Loups-de-givre exilés. Doté des pouvoirs des éléments et résolu à découvrir sa destinée, Thrall se mit en route pour libérer les clans captifs et débarrasser sa race de la corruption démoniaque. Pendant ses voyages, Thrall retrouva Orgrim Marteau-du-destin, le vieux chef de guerre, qui vivait en ermite depuis de nombreuses années. Marteau-du-destin, qui avait été un ami intime du père de Thrall, décida de suivre le jeune visionnaire orc et de l'aider à libérer les clans prisonniers. Soutenu par la plupart des chefs de guerre vétérans, Thrall parvint en définitive à redonner vie à la Horde et à doter son peuple d'une nouvelle identité spirituelle.

Comme symbole de la renaissance de son peuple, Thrall retourna au Fort-de-Durn de Landenoire et mit un terme aux projets de son ancien maître en assiégeant les camps d'internement. Cette victoire ne fut pas sans perte : pendant la libération d'un camp, Orgrim Marteau-du-destin périt dans la bataille.

Thrall récupéra le marteau de guerre légendaire d'Orgrim (le Marteau du destin) et revêtit son armure de plate noire pour devenir le nouveau chef de guerre de la Horde. Pendant les mois qui suivirent, la Horde de Thrall, restreinte mais versatile, ravagea les camps d'internement et empêcha l'Alliance de contrer ses ingénieuses stratégies. Encouragé par son meilleur ami et mentor Grom Hurlenfer, Thrall se démena pour s'assurer que son peuple ne serait plus jamais réduit en esclavage.

L'exode vers Kalimdor.

Les orcs, menés par Thrall, souffrirent d'une série de contretemps pendant leur voyage dans les Tarides de Kalimdor. Bien qu'ils se soient liés d'amitié avec Cairne Sabot-de-sang et ses puissants guerriers taurens, de nombreux orcs commencèrent à succomber à la soif de sang démoniaque qui les avait tourmentés pendant des années. Grom Hurlenfer, le plus valeureux des lieutenants de Thrall, trahit même la Horde en s'adonnant à ses plus bas instincts. Alors que Hurlenfer et ses loyaux guerriers traversaient fièrement la forêt d'Orneval, ils se frottèrent aux anciennes Sentinelles elfes de la nuit. Persuadé que les orcs étaient revenus envahir leur territoire, le demi-dieu Cénarius se dressa pour repousser Hurlenfer et ses orcs. Pourtant, ces derniers, succombant à une haine et une rage surnaturelle, parvinrent à tuer Cénarius et à corrompre les anciennes contrées forestières. Finalement, Hurlenfer racheta son honneur en aidant Thrall à vaincre Mannoroth, le seigneur démon qui avait souillé par la haine et la rage les orcs de sa lignée. Une fois Mannoroth mort, la malédiction qui touchait le sang des orcs prit fin.

Thrall mena donc les orcs jusqu'au continent de Kalimdor, où ils fondèrent un nouveau royaume avec l'aide de leurs frères taurens. Baptisant leurs nouvelles terres Durotar d'après le nom du père assassiné de Thrall les orcs s'installèrent pour rebâtir leur civilisation autrefois si glorieuse. Maintenant que la malédiction des démons avait disparu, la Horde passa du mastodonte voué à la guerre à une coalition peu structurée et dédiée à la survie et la prospérité plutôt qu'aux conquêtes. Soutenu par les nobles taurens et les rusés trolls de la tribu Sombrelance, Thrall et ses orcs étaient impatients d'entrer dans une nouvelle ère de paix dans leur propre royaume.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:30

LES CLANS ORCS

Clan Chanteguerre ( Warsong )

Leur entrée fracassante sur la scène du combat se fait par des cris de guerre qui annoncent une mort abominable. Le clan Chanteguerre (Warsong) est le plus prestigieux des clans de Draenor. Mené par l'impitoyable Grom Hurlenfer, il se tenait prêt à entendre l’ordre de Ner'zhul, d'envahir Azeroth et de faire couler un bain de sang.

Avec le Clan Bleeding Hollow et le Clan Shattered Hand, ils servirent Ner'zhul dans son projet d'ouvrir de nombreux portails pour quitter Draenor définitivement. Ils combattirent les forces de l'Alliance envoyées sur Draenor, mais quand ils se rendirent compte que Draenor allait s'effondrer, et eux avec, les Chanteguerre et les Bleeding Hollow traversèrent le Portail Démoniaque pour Azeroth. Là, les Bleeding Hollow furent capturés par l'Alliance et placés dans des camps d'internement, mais les Warsong réussirent à échapper aux humains.

Pendant des années, les Warsong se cachèrent pour éviter la capture. Jusqu'à ce qu'ils rencontrent Thrall. Thrall était un jeune orc récemment échappé du camp d'internement de Durnholde. Il voulait rencontrer Grom Hellscream, le chef du dernier clan encore libre. Il aida Thrall, et lui dit d'aller chercher le Clan Loup-de-Givre, car il en portait un emblème. Thrall revint plus tard, avec Orgrim Doomhammer et le Clan Loup-de-Givre, et avait décidé d'attaquer les camps d'internement et d'en libérer les orcs pour créer une nouvelle Horde. Grom l'aida dans sa tâche.

Des années plus tard, Thrall était devenu le chef de la nouvelle Horde, et quand il décida de voyager vers Kalimdor, Grom le suivit. Là-bas, Thrall chargea les Warsongs de couper du bois à la frontière d'Orneval. Mais cela provoqua la colère de Cénarius et des elfes de la nuit. La Légion Ardente en profita pour faire boire à Grom Hellscream et son clan le sang de Mannoroth et transformer les Warsongs en Orcs du Chaos. Sous leur folie sanguinaire, les Warsongs tuèrent Cénarius et se retournèrent contre Thrall. Avec l'aide de l'Alliance, Thrall réussi à soigner Grom de sa soif de sang. Pour se pardonner, Grom alla combattre Mannoroth, et le combat qui suivit tua les deux opposants, mais délivra les orcs définitivement de leur soif de sang.

Si la majorité des membres a désormais intégrée la Horde, certains se battent toujours au Goulet des Chanteguerre sous le nom de Voltigeur Chanteguerre.

Clan Loup-de-Givre ( Frostwolf )

Le Clan Loup-de-Givre (Frostwolf) est l'un des plus anciens Clans Orcs sur Draenor jusqu'à l'arrivée des Démons de la Légion Ardente qui pactisèrent avec le Chaman Gul'dan. Le Chef du Clan Loup-de-Givre, Durotan soupçonnait la traîtrise du Chaman, et Gul'dan manipula Blackhand pour bannir le Clan Loup-de-Givre de la Horde.

Bien des années plus tard, le Clan Loup-de-Givre échoua sur Azeroth pendant la Seconde Guerre. Bien que l'assassinat de Durotan marqua profondément son Clan, Drek'Thar devint le nouveau Chef du Clan Loup-de-Givre. Puissant Chaman et mentor du jeune fils de Durotan, Thrall, Drek'Thar mena le Clan Loup-de-Givre vers La vallée d'Altérac.

Mais bientôt les Orcs durent faire face aux attaques répétées des Nains du Clan Foudrepique qui avaient également décidé de s'installer dans cette vallée. Bien que le conflit entre les deux Clans dure depuis plusieurs années, le Clan Loup-de-Givre est devenu prospère en utilisant les ressources que La vallée d'Altérac met à sa disposition, en particulier les Loups Loup-de-Givre.

Clan Ombrelune ( Shadowmoon )

L'abominable Clan Ombrelune règnait sur les clans dispersés de Draenor. Bien que ces clans ne faisaient pas partie de la Horde d'Azeroth, Ner'zhul se faisait respecter d'eux en les terrorisant par sa brutalité. Le Clan Ombrelune était fortement influencé par les principes séculaires des chamans et incarnait le pouvoir brut de la sombre magie des orcs.

Après l'arrivée du Clan Bleeding Hollow sur Draenor, Ner'zhul se mit en tête, soutenu par l'ancien sorcier Teron Gorefiend, d'ouvrir de nombreux portails pour pouvoir quitter ce monde définitivement (et éviter la colère de Kil'jaeden). Il envoya les clans Bleeding Hollow, Warsong et Shattered Hand chercher sur Azeroth des artéfacts magiques dont il avait besoin. L'Alliance, croyant qu'une nouvelle invasion se préparait, envoya des troupes sur Draenor pour stopper Ner'zhul. De nombreux combats eurent lieu sur le sol rouge, mais les nombreux portails ouverts finirent par détruire Draenor.

Comprenant que les clans guerroyants n'atteindraient jamais les portails à temps, Ner'zhul les abandonna sans scrupule et s'échappa avec ses suivants. Le groupe maudit des Orcs traversa les nouveaux portails qu'ils avaient créés au moment précis où Draenor finissait de se disloquer sous l'effet de terrifiantes éruptions volcaniques. Leur monde torturé finit par disparaître dans une explosion apocalyptique. Le vieux Chaman s'estima d'abord heureux d'avoir échappé à la mort... Mais en fait il ne survécut que pour mieux regretter sa naïveté.

Au moment où Ner'zhul et ses compagnons pénétraient dans le Néant Distordu, le plan éthéré qui relie tous les mondes répartis dans les champs du vide, Kil'jaeden et ses serviteurs démoniaques les attaquèrent. L'incapacité des Orcs à conquérir Azeroth, comme le voulait la Légion, força Kil'jaeden à créer une nouvelle armée pour plonger les royaumes de l'Alliance dans le chaos. L'esprit de Ner'zhul fut insufflé à un bloc taillé dans la glace dure comme du diamant que l'on trouve aux confins du Néant Distordu. Ner'zhul devint une créature spectrale d'un pouvoir incommensurable. Le Roi Liche était né. Les fidèles Chevaliers de la Mort et les Sorciers de Ner'zhul furent également transformés par les énergies chaotiques du démon. Les jeteurs de sort maudits furent décomposés et recréés sous forme de liches squelettiques. Les démons s'étaient assurés que même dans la mort, les serviteurs de Ner'zhul le serviraient sans poser de question. Les derniers membres du clan Ombrelune sont à présent soit des mort-vivants serviteurs du Fléau, soit en Outreterre. Ces derniers serviraient Illidan dans la Citadelle des Flammes infernales ou dans le Temple Noir.

Clan Rochenoire ( Blacrock )

Longtemps dirigé par Blackhand le Destructeur, l’ascension du clan Rochenoire fut fulgurante, et ses victoires éclatantes pendant la Première Guerre. Orgrim Doomhammer - surnommé le Traître – assassina le vaillant mais imprudent Blackhand, et s’autoproclama chef du clan et Seigneur de Guerre de la Horde. Le clan Rochenoire continua d’imposer sa tactique de guerre aux autres clans et les força à suivre les commandements d’Orgrim. Les guerriers du clan Rochenoire suivaient aveuglément Doomhammer. Ils lui vouaient une adoration fanatique et n’hésitaient pas à mourir pour lui.

Après la fin de la Seconde Guerre, le clan Rochenoire fut emprisonné. Quand Thrall libéra les orcs des camps d'internements, la plupart des orcs se rangèrent dans la nouvelle Horde, mais certains se regroupèrent et reformèrent le clan Rochenoire. Dirigé maintenant par Rend Blackhand, le clan s'est installé dans le Pic de Rochenoire et s'est allié avec Nefarian.

Clan du Crâne Ricanant (Laughing Skull)

Ce sinistre clan était sans doute le plus traître de tous. Ayant un penchant pour le vol et le meurtre, les guerriers de Crâne Ricanant ne jouissaient pas d’une confiance totale de la part des autres Orcs. Malgré une éthique douteuse, leurs talents de guerriers et leur témérité restaient inégalés. Lorsque les Humains débarquèrent sur Draenor, les Crâne Ricanant s'allièrent à eux contre leurs ennemis, mais cette nouvelle alliance ne dura pas longtemps car le clan dans son intégralité fut victime de la catastrophe qui détruisit Draenor.

Clan Lame Ardente ( Burning Blade )

Jusqu'à la Seconde Guerre, le Clan Lame Ardente tenait plus d’une bande de fauves que du clan. Chaotique et imprévisible, cette confrérie d’orcs sauvages avait un seul plaisir et un seul dessein : semer trouble et destruction, quels que soient les risques qu’ils encouraient.

Cette meute sauvage dénuée de chef était tenue en laisse par les Ogres qui ne la lâchaient qu’en cas d’urgence. Ces bêtes violentes ignoraient les sentiments de loyauté ou de dévouement, ils s’en prennaient à tout ce qu’ils considèraient comme une menace - même s’il s’agissait de leurs semblables, les orcs.

A la fin de la Seconde Guerre, le clan Lame Ardente fut presque entièrement massacré par les troupes d'Uther Lightbringer. Seule une minorité put survivre, les Maîtres-Lames, dont certains forment aujourd'hui la garde de Thrall.

Clan Orbite-Sanglante ( Bleeding hollow )

Avant que la Horde ne passe de l’Autre côté pour rejoindre Azeroth, le Clan Orbite-sanglante (Bleeding Hollow) était le plus puissant de la Horde. Dirigé par Kilrogg Deadeye l’ancien, il représentait toute la barbarie et la brutalité dont durent faire preuve les orcs durant ces longues années de guerres. Les membres du clan Orbite-sanglante n’avaient pas leur pareil quand il s’agissait de guerroyer. Ils avaient pour honorable mission de protéger les opérations de raffinage effectuées en territoires occupés, plus précisément à Khaz Modan. Ces guerriers vétérans avaient prêté serment d’allégeance au clan de Blackrock, et placent au dessus de tout leur devoir envers la Horde.

Ce clan se forgea une renommée de légende en combattant les forces d'Azeroth durant les deux guerres. Kilrogg Deadeye parvint à échapper à l'Alliance après la défaite de la Horde durant la Seconde Guerre. Avec l'aide de Ner'zhul, il réussit à prendre refuge au sein de Draenor en compagnie de son clan. Orbite-sanglante se mit alors au service de Ner'zhul et l'aida à réaliser ses sombres desseins.

Mais Ner'zhul, dans sa folie, commença à détruire Draenor qui ne supportait pas tous ces portails. Grom Hellscream et Kilrogg Deadeye, réalisant que les plans insensés de Ner'zhul allaient condamner leur race tout entière, rallièrent les derniers Orcs et traversèrent également le portail pour Azeroth. Au moment même où Grom Hellscream et Kilrogg Deadeye se frayaient un passage dans les rangs Humains, le Portail Démoniaque explosa derrière eux. Pour eux et pour les Orcs d'Azeroth, il n'y avait plus de retour possible... Grom Hellscream et le clan Warsong parvinrent à éviter la capture, mais Kilrogg Deadeye et le clan Orbite-sanglante furent pris et placés dans des réserves de Lordaeron. Depuis, le clan n'a pas donné de nouvelles, même si les restes du clan ont du se rallier à la nouvelle Horde de Thrall. On pense que Kilrogg Deadeye, déja très vieux lors de sa capture, a du mourir depuis.

En Outreterre, certains membres du clan se seraient vraissemblablement rassemblés à Zeth’Gor, au sud-est de la Péninsule des Flammes infernales. Ils seraient devenus des Gangr’orcs et seraient hostiles à tout le monde.

Le clan porte ce nom car son chef, Kilrogg Oeil-Mort, avait perdu l'un de ses yeux.

Clan Mâche-les-os ( Bonechewer )

Les guerriers exterminateurs et cannibales du clan Mâche-les-os sont très respectés par le reste de la Horde. Ils se parent d'ossements et d'organes arrachés à leurs ennemis et inspirent la peur et la terreur à tous ceux qui les affrontent en combat.

Les Bonechewers ne participèrent pas aux guerres sur Azeroth, mais ils réussirent à avoir le Crâne de Gul'dan et le gardèrent comme trophée. Ils furent d'ailleurs attaqués pour cela par le Clan Shadowmoon qui en avait besoin pour ouvrir d'autres portails. Le clan Mâche-les-os fut détruit par le Clan Shadowmoon peu de temps après, quand il proposa avec le Clan Thunderlord de séjourner à Azeroth, de vaincre là où les autres clans avaient échoué.

Certains membres ont néanmoins survécus au massacre ainsi qu'à la destruction de Draenor. On peut les trouver près de la Citadelle des Flammes infernales, ainsi que dans des ruines dans la Forêt de Terokkar près du pont menant à la Vallée d'Ombrelune.

Clan Tisse-foudre ( Stromreaver )

Le clan Tisse-foudre était petit mais puissant. Sa création se situe, dans l'histoire de la Horde, après l'arrivée des orcs en Azeroth. Dernier survivant parmi les Sorciers, Gul'dan détient le contrôle absolu de son clan. Gul'dan, véritable chef de la Horde tant que son pantin Blackhand était au pouvoir, s'aperçut bien vite que le rusé Doomhammer n'était pas dupe, et n’avait en lui aucune confiance. Gul'dan se tourna alors vers le clan de Tisse-foudre dans le but de se protéger des éventuelles attaques d'Orgrim. Soutenu par son clan, Gul'dan se mit en quête du Tombeau perdu de Sargeras, Seigneur des Démons. Ce Tombeau contenait, selon la légende, des pouvoirs inimaginables. Des pouvoirs que Gul'dan était bien décidé à s’approprier.

C'est dans le courant de l'année 605 qu'advint un événement que nul humain n'aurait soupçonné, mais qui sauva pourtant l'Alliance. En effet, la Horde eut une fois de plus à subir les dissensions qui régnaient dans ses rangs. L'affaire était importante : deux clans entiers, celui de Tisse-foudre dirigé par Gul'dan et celui de Twilight's Hammer dirigé par Cho'gall, firent sécession et se mirent subitement à sillonner la mer Intérieur dans une quête inespérée du tombeau de Sargeras – c'était la le véritable but du sorcier Gul'dan, qui se moquait bien de l'extermination de l'Alliance, lui préférant les formidables pouvoirs que lui conférerait la dépouille du Seigneur des Démons. Mais la quête fut vaine. Doomhammer, fou de rage à la nouvelle de la défection de Gul'dan et Cho'gall, envoya ses troupes d'élite pour massacrer leurs clans et leur faire payer cette traîtrise par le sang. Gul'dan périt dans la tombe de Sargeras sous les coups de gardes-démons furieux, sans avoir pu assouvir sa vengeance contre Orgrim, désormais le chef incontestable de la Horde. Le corps du sorcier fut atrocement mutilé et saccagé, et seul son crâne fut laissé intact en souvenir.

Les derniers Tisse-foudre encore vivants sont des ermites qui vivent dans les îles proches de la Tombe de Sargeras.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 22:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 15:40

Clan Marteau du Crépuscule (Twilight's Hammer)

Habité par l’idée que la Horde est annonciatrice de l’apocalypse dans toutes les contrées qu’elle ravage, le clan Marteau du Crépuscule se sent investi d’une sacro-sainte mission de destruction, et éprouve dans la dévastation une gratification mystique. Dirigé par Cho'gall, Ogremagie avisé, le clan Marteau du Crépuscule était très proche de Gul'dan et de son clan de Stormreaver. La foi en sa mission sacrée restait plus forte que son dévouement à la cause de la Horde.

C’est dans le courant de l’année 605, pendant la Seconde Guerre, qu’advint un événement que nul humain n’aurait soupçonné, mais qui sauva pourtant l’Alliance. Deux clans entiers, celui de Stormreaver dirigé par Gul'dan et celui du Marteau du Crépuscule dirigé par Cho'gall, firent sécession et se mirent subitement à sillonner la mer Intérieure dans une quête inespérée du tombeau de Sargeras. Doomhammer, fou de rage à la nouvelle de la défection de Gul'dan et Cho'gall, envoya ses troupes d’élite pour massacrer leurs clans et leur faire payer cette traîtrise par le sang.

Normalement, le clan Marteau du Crépuscule aurait du être détruit par Doomhammer. Malgré tout, une secte multiraciale appelée Marteau du Crépuscule adorant les Dieux Anciens commença à se faire connaître récemment. Certains pensent que ce sont des survivants du clan qui auraient refondé le Marteau du Crépuscule, et qu'ils auraient reçu une illumination des Dieux Anciens. D'autres pensent que c'est une secte qui a repris ce nom, car elle partageait les mêmes idées.

Une chose est sûre : le but initial des Marteau du Crépuscule est resté inchangé.

Clan Sire-Tonnere ( Thunderlord )

e clan Sire-Tonnerre bénéficiait de liens privilégiés avec les Blackrocks et les Lightning Blades. Orgrim Doomhammer, l'ancien chef de guerre de la Horde en Azeroth parvint à prendre le pouvoir par le biais du clan Sire-Tonnerre. Fenris, capitaine des Wolfriders et chef des Thunderlords demeurait impatient de mener son clan à une victoire glorieuse sur les territoires humains.

Fenris estimait que la place de chef de guerre était resté vacante après la défaite de Doomhammer, et qu'il avait laissé un travail inachevé sur Azeroth. Quand il proposa avec le Clan Bonechewer d'aller sur Azeroth, de vaincre là où les autres avaient échoué, son clan fut détruit par Ner'zhul, qui n'approuvait guère cette suggestion.

On peut néanmoins trouver un Bastion des Sire-Tonnerre dans Les Tranchantes en Outreterre, une base de la Horde. Le clan semble au bord de la destruction et ne cherche que la vengeance envers les Ogres et aider les esprits des morts.

Clan Gueule-de-Dragon ( Dragonmaw )

Le clan Gueule-de-Dragon, dirigé par le chaman Zuluhed, était petit, mais constituait une unité d’élite au sein de la Horde. Leur histoire remonte aux temps où les Sorciers n’existaient pas encore. Les membres du clan de Gueule-de-Dragon étaient sans tarder devenus les plus ardents défenseurs de Blackhand situé sur le royaume d’Azeroth. Après la mort de leur Seigneur, pour prouver leur fidélité, ils se mirent au service des fils de Blackhand et de leur clan, Black Tooth Grin. Grâce à un artéfact magique d'une grande puissance nommé l'Ame du démon, le clan Gueule-de-Dragon parvint à capturer la reine des dragons, Alexstrasza la Porteuse de Vie, pour l'utiliser comme reproductrice. Ils pouvaient ainsi chevaucher sa progéniture comme de formidables montures de guerre.

Après la défaite de la Horde, le clan de Gueule-de-Dragon était le dernier se battant encore. Ils tenaient tout le Khaz Modan grâce aux dragons qu'ils élevaient. Le sorcier Nekros Skullcrusher gardait la reine des dragons enfermée à Grim Batol. Mais quand Alexstrasza fut libérée et l'âme du démon détruite par le mage Rhonin, le clan Gueule-de-Dragon n'eut plus rien pour se protéger de l'Alliance. Les orcs survivants furent enfermés dans les camps d'internement, et la Seconde Guerre fut définitivement terminée.

Mais après la Troisième Guerre, des orcs reformèrent le clan Gueule-de-Dragon, avec pour chef le fils de Nekros, Nek'rosh Skullcrusher. Ils sont revenus dans les Paluns, à leur ancienne forteresse de Grim Batol.

Un autre Clan Gueule-de-Dragon a récemment été découvert dans la Vallée d'Ombrelune en Outreterre, toujours dirigé par Zuluhed et qui servirait Illidan. On ne peut cependant affirmer que ces deux clans Gueule-de-Dragon sont liés.

Clan Black Tooth Grin

Le clan de Black Tooth Grin faisait jadis partie du clan de Blackrock, mais il fit sécession avant que la Horde ne pénètre dans le royaume d’Azeroth. Leur père dépossédé par Orgrim Doomhammer de son titre, Seigneur de la guerre, et de sa vie, Rend et Maim décidèrent de prendre le commandement de leur propre faction, et de ne pas s’opposer directement à l’ascension d'Orgrim Doomhammer. Les membres du clan de Black Tooth Grin étaient aisément reconnaissables : ils juraient en effet fidélité au clan en s’arrachant une dent. Ils étaient par ailleurs spécifiquement chargés d’assurer la protection et la sauvegarde de la Porte vénérée et redoutée.

Après la fin de la Seconde Guerre, les orcs du clan Black Tooth Grin ont été faits prisonniers dans les camps d'internement. Depuis, on n'a plus entendu parler du clan. On sait juste que Maim est revenu sur Draenor et se serait fait tué par Illidan Stormrage, tandis que Rend aurait pris le pouvoir du Clan Blackrock et se serait allié avec Nefarian et le Vol noir.

Clan Main Brisée ( Shattered Hand )

A l’instar des Black Tooth Grin, les membres du Clan Main Brisée pratiquaient les rituels d'automutilation comme gage de loyauté à leur clan. Les orcs qui sont élevés au rang de guerriers faisaient offrande de leur main gauche. Ainsi mutilée, leur main était souvent remplacée par une arme ou un outil mortel.Arborant une faux tranchante à son bras gauche qui remplace sa main mutilée, Kargath Lamepoing (Kargath Bladefist) était toujours paré pour le combat. Sa ténacité et ses tactiques impitoyables lui ont valu le rang de chef au sein du redoutable clan Shattered Hand.

Les Main Brisée servaient Ner'zhul. Après le retour des Orbite-sanglante sur Draenor, ils partirent sur Azeroth avec eux et les Chanteguerre pour accomplir les sombres desseins de Ner'zhul. Ils affrontèrent sur Draenor l'expédition de l'Alliance qui avait pour but de stopper Ner'zhul. Les Main Brisée ont surement disparus durant l'explosion de Draenor, et les survivants rejoint les rangs de Magtheridon.

Les Mag'Har

Les Mag'har sont une faction d'orcs qui n'ont jamais été corrompus.

A une époque, avant le pacte avec le sang de Mannoroth, une épidémie virulente connue sous le nom de red pox (variole rouge?) se répandit chez les orcs. Geyah créa pour les orcs contaminés un village de quarantaine à Nagrand, terre du Clan Loup-de-Givre. Pour des raisons peu claires, ceux qui étaient présents dans ce village parvinrent à éviter la corruption qui atteignit même leurs parents et le reste du monde, et gardèrent ainsi la peau brune . Ils devinrent connus sous le nom de "mag'har", ou "non corrompu" en orc. Ils finirent par guérir et construisirent le village de Garadar.

Les orcs Mag'har n'ont jamais été corrompu par Mannoroth ou Magthéridon et n'ont donc pas été atteints par la folie sanguinaire qui s'empara du reste de la Horde. Contrairement aux membres de leurs anciens clans qui vivent désormais dans les ruines de leurs forteresses, les Mag'har sont des orcs originaires de plusieurs clans qui ont échappé à la corruption. Ils sont dirigés par la Grand-mère Geyah, une vieille et sage orque, mais qui est récemment tombé malade. Garrosh Hurlenfer, fils de Grom Hurlenfer, est le chef militaire des mag'har, et est aidé par Jorin Œil-mort, fils de Kilrogg Œil-Mort. Saurcroc le jeune est également un mag'har.


Dernière édition par Busteriem le Lun 30 Mar - 22:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Busteriem



Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 29/03/2009

MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   Lun 30 Mar - 16:15

LES VILLES, VILLAGES ET AVANTS-POSTE ORCS

Orgrimmar
Orgrimmar est la capitale de la Horde. Située au Nord de la région de Durotar, en Kalimdor. En tant que capitale, Orgrimmar est le lieu de résidence de Thrall, le Chef de Guerre de la Horde, et la cité est divisée en de nombreux quartiers.



Vallée de la Force
La Vallée de la Force est la zone principale d'Orgrimmar. Comprenant l'Hôtel de vente, la banque, l'auberge et le maître des wyvernes, c'est une ruche bouillonnante d'activité aussi bien de jour comme de nuit, avec tout les représentants de la horde fréquentant ses magasins et services.

Vallée des Esprits
La Vallée des Esprits est consacrée à l'étude de l'éthéré et du spirituel. La vallée est également un des centres culturels troll dans Orgrimmar.

Grand-Rue
La plupart des Maîtres de Profession se trouvent dans le Grand-Rue, ainsi que de nombreuses boutiques et marchands divers.

Vallée de l'Honneur

La Vallée de l'Honneur est l'endroit dans Orgrimmar pour toute les choses touchant à la guerre. Une zone de gladiateurs inutilisée appelée l'Anneau de la Bravoure provoque de nombreuses interrogations chez les citoyens de la capitale quant à son utilité. Le Hall de la Bravoure loge la guilde de guerrier, ainsi que les battlemasters. Les maitres forgerons, mineurs et ingénieurs se trouvent dans la vallée, ainsi que les maîtres d'armes d'Orgrimmar. On y trouve enfin les quartiers privés de Thrall, Fort Grommash, et de ses conseillers comme Vol'jin, Nazgrel et Eitrigg.

Vallée de la Sagesse
La Vallée de la Sagesse est le bastion de Thrall, de ses conseillers (dont Vol'jin) et des maîtres chaman. Cet endroit se trouve dans la vallée de l'honneur.

Faille des Ombres

Ce quartier ombragé propose les services des Maîtres de Classe des Démonistes et des Voleurs.

La Croisée des Chemins
Centre névralgique de la Horde, la Croisée des Chemins propose, au centre des Tarides, toutes les destinations de trajets aérien possibles, dû à sa position privilégiée, en plein milieu de Kalimdor.

C'est aussi un passage inévitable pour les aventuriers orcs, trolls, taurens et même réprouvés en mal d'aventure au delà de Mulgore, Durotar ou Fossoyeuse.



Tranchecolline

Tranchecolline est un avant-post orc construit à un carrefour au centre de Durotar. La route du sud peut mener au village troll Sen'Jin et la Vallée des Epreuves. La route du nord mène à Orgrimmar, et la route Ouest mène aux Tarides et éventuellement à La Croisée. La caserne est la seule vrai bâtisse de Tranchecolline. L'orc Orgnil Soulscar est le meneur actuel de Tranchecolline, et il participe activement à la traque des membres de la Lame Ardente dans la zone...
Peu de temps après la Troisième Guerre, les forces de Kul Tiras organisèrent une rencontre avec Thrall à Tranchecolline. C'était en fait un plan d'embuscade. Cependant, après avoir réfléchi à cette affaire, Rexxar insista pour y aller à la place de Thrall. En retour, Rexxar tua les assassins dépêchés sur place pour tuer Thrall.



Le Poste de Bois-brisé

Le Poste de Bois-brisé est un avant-poste de la Horde en Orneval, se trouvant juste au nord-ouest de la Colline Gangrefeu. Comme la plupart des avant-postes de la Horde, le Poste de Bois-brisé est surtout peuplé par des orcs et des taurens, lesquels sont principalement des éclaireurs et des gardes. Il y a plusieurs donneurs de quêtes, un marchand d’armures lourdes pour réparer son équipement, une auberge et une boîte aux lettres, et un flypath maintenu par la Maîtresse des coursiers du vent Vhulgra.



Trépas-d'Orgrim

Trépas-d'Orgrim (Hammerfall) est un avant-poste de la Horde situé au Nord-Est des Hautes-Terres d'Arathi. C'était autrefois l'un des plus grands camps d'internement de l'Alliance, situé dans les Hautes-Terres d'Arathi. Il fut attaqué et détruit par Thrall et la Horde dans le but de libérer les orcs qui y étaient emprisonnés. Malheureusement, durant l'assaut, Orgrim Doomhammer fut tué d'une lance dans le dos et nomma Thrall chef de la Horde.

L'ancien camp fut ainsi renommé Trépas-d'Orgrim, en l'honneur du héros de la Horde, et sert maintenant comme base de la Horde dans les Hautes-Terres d'Arathi. C'est le dernier campement d'orcs en Lordaeron, et doit constamment se défendre contre les Ogres de la tribu Boulderfist, les Trolls des forêts Witherbark, le Syndicat et l'Alliance. Mais les orcs sont prêts à mourir pour garder le lieu où le légendaire Orgrim Doomhammer est tombé.



Campenment Grom'Gol

Le Campement Grom'Gol est un camp orc batît dans la Vallée de Strangleronce, au nord de Baie-du-Butin, un port neutre dirigé par les goblins.

Il porte le nom du héros orc Grom Hellscream.

La cité est lourdement fortifiée de manière à pouvoir se protéger des Trolls de la Jungle, les Nagas et les nombreux membres de l'Alliance traversant la Vallée de Strangleronce pour aller de Baie-du-Butin aux Bois de la Pénombre.

Il y a dans cette ville des Zeppelins partant vers Undercity et Orgrimmar, des entraîneurs de profession, une auberge et un Maître du Vent.

Mur-de-Fougères

ur-de-Fougères est un petit camp retranché derrière quelques palissades de bois, dans les Marécage d'Âprefange. Sous tutelle de la Horde, ce camp est principalement occupé par des Ogres rattachés à la cause de Thrall par Rexxar peu après la Troisième Guerre.

Thrallmar

Thrallmar est l'avant poste de la Horde en Outreterre. Créée et dirigée par Nazgrel, chef de la garde de Thrall, elle permet à la Horde de récolter des ressources et d'exercer son influence sur ces terres infestées de démons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Histoire ] Les Orcs.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Histoire ] Les Orcs.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp-Horde Kirin Tor :: Aide aux nouveaux rôlistes-
Sauter vers: